NOUVELLES

Finale: Serena Williams intraitable face à Makarova

05/09/2014 05:24 EDT | Actualisé 05/11/2014 05:12 EST
Anadolu Agency via Getty Images
ISTANBUL, TURKEY - OCTOBER 26: Serena Williams of US reacts during the TEB BNP Paribas WTA Championships semi final tennis match against Jelena Jankovic of Serbia at Sinan Erdem Dome on October 26, 2013 in Istanbul, Turkey. (Photo by Berk Ozkan/Anadolu Agency/Getty Images)

NEW YORK, États-Unis - Serena Williams a complètement dominé la Russe Ekaterina Makarova 6-1, 6-3 en demi-finales pour porter sa séquence de matchs victorieux à 20 aux Internationaux des États-Unis.

Si Williams peut signer un 21e gain d'affilée dans la finale de dimanche, face à Caroline Wozniacki, l'Américaine de 32 ans, favorite de la compétition, deviendra la première femme depuis Chris Evert dans les années 1970 à remporter le tournoi trois fois d'affilée.

Après que Makarova eut fait 1-1 au premier set, elle a dû attendre 40 minutes avant de remporter un autre jeu. Portée par son service puissant et des coups droits incisifs, Williams a remporté neuf jeux d'affilée et connu une séquence au cours de laquelle elle a remporté 22 échanges sur 24.

La demi-finale de Williams a été beaucoup moins dramatique que celle opposant la 10e tête de série Wozniacki à la Chinoise Shuai Peng, qui a dû déclarer forfait au deuxième set en raison d'un coup de chaleur et quitter le court en chaise roulante.

Wozniacki s'est inclinée à sa seule autre présence en finale d'un tournoi du grand Chelem devant Kim Clijsters, à Flushing Meadows, en 2009. Williams tentera quant à elle de remporter le tournoi pour la sixième fois et mettre la main sur un 18e titre du Grand Chelem.

«C'est évident qu'elle voudra remporter un premier Grand Chelem, a dit Williams de sa bonne amie Wozniacki. Pour ma part, je veux en gagner un autre pour l'histoire.»

La présente saison en tournois majeurs a été plutôt difficile selon les standards de Williams, alors qu'elle n'a jamais dépassé le quatrième tour (aux Internationaux d'Austrlaie), étant même éliminée au deuxième tour à Roland-Garros.

«C'est une si bonne sensation. Vous ne savez jamais. Je suis si heureuse — vous n'avez pas idée, a dit Williams après sa rencontre. Je ne pensais pas être ici aujourd'hui.»

Mais au cours des deux dernières semaines, Williams s'est montrée sous son plus beau jour. La no 1 mondiale a gagné les 12 sets qu'elle a disputés, peut-être aidée par une série de surprises qui ont fait en sorte qu'elle n'a rencontré sa première tête de série qu'en quarts de finale, éliminant la no 11 Flavia Pennetta.

Makarova, classée 17e, a quant à elle montré la sortie à la septième tête de série Eugenie Bouchard, ainsi qu'à la 16e, Victoria Azarenka pour atteindre sa première demi-finale en tournois majeurs. Tout un parcours, mais la longiligne gauchère n'a pas eu une seule occasion de causer la surprise face à Williams: le duel n'a duré qu'une heure, au cours de laquelle Williams a dominé 24-6 au chapitre des coups gagnants.

Dans la première demi-finale, par une température au-dessus de 30 degrés Celsius et un taux d'humidité de près de 70 pour cent, Wozniacki détenait une avance de 7-6 (1) et 4-3 dans quand Peng a été forcée d'abdiquer.

Elle a commencé à démontré des signes inquiétants tôt dans le deuxième set, se tenant la cuisse gauche. Dans le huitième jeu de cette manche, Peng s'est retrouvée dans une situation sérieusement inquiétante.

Avec la marque à 30-30, la Chinoise de 28 ans s'est arrêtée, a tourné le dos au filet et a péniblement marché jusqu'au mur derrière sa ligne de fond. Elle a posé le dos au mur et a tenté d'étirer sa jambe droite. Quand elle est revenue au jeu, Wozniacki a commis une double faute. C'est à ce moment que Peng s'est de nouveau arrêtée, avant de devoir être escortée par deux personnes dans un corridor afin de prendre quelques minutes de repos à l'ombre et être examinée par un soigneur et un médecin.

Peng a pu profiter d'un temps d'arrêt médical de 10 minutes, pendant que Wozniacki s'est entraîné à servir sur le court.

«Je leur ai dit: 'Non, non, non! Je ne veux pas abandonner. Je veux essayer une fois de plus, a raconté Peng, qui disputait une première demi-finale en 37 participations en tournois majeurs. Je savais que je n'allais peut-être pas rester longtemps, mais je voulais essayer de la défier une dernière fois.»

Quand elles ont repris le jeu, Peng pouvait à peine bouger. Malgré tout, elle a tenu pendant six échanges de plus. Toutefois, après avoir complètement raté un retour, elle s'est effondrée.

Wozniacki s'est rendue à ses côtés et l'a enlacée avant que ne soit annoncé son forfait. Elle pleurait en voyant quitter Peng en fauteuil roulant.

«C'était vraiment difficile à regarder, a avoué Wozniacki. De la voir souffrir... Je voulais seulement m'assurer qu'elle était correcte.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Serena Williams through the years