POLITIQUE

Régimes de retraite: une pétition pour appuyer le projet de loi 3

04/09/2014 02:22 EDT | Actualisé 10/09/2014 10:49 EDT
PC

Une pétition a été mise en ligne jeudi matin afin d'encourager le gouvernement à aller de l'avant dans le dossier du projet de loi 3 sur la réforme des régimes de retraite des employés municipaux.

«Le premier ministre Philippe Couillard doit aujourd'hui résister à la tentation d'acheter la paix, à court terme, en pelletant la facture au suivant», font valoir les auteurs de la pétition. À l'origine de celle-ci se trouve un groupe de personnes auparavant liées au Réseau Liberté-Québec (actif de 2010 à 2013) dont Joanne Marcotte, Éric Duhaime, Lynda Delorey, Philippe David, David Gagnon et Stéphane Lessard.

Joanne Marcotte, également blogueuse au Huffington Post Québec, souhaiterait atteindre au moins 3000 signatures. «On touche à une corde sensible. Le ministre entend des groupes, entend des syndicats, entend des maires, soutient-elle. Mais le contribuable n'était pas à la commission parlementaire. Notre objectif est de faire entendre sa voix.» Cette pétition se veut un contrepoids à la marche familiale et pacifique organisée par la Coalition syndicale pour la libre négociation le 20 septembre prochain. «J'espère que cette pétition peut au moins envoyer un signal de la part des gens qui paient leurs factures», lance Mme Marcotte.

Nous sentons le besoin d'appuyer publiquement le projet de loi 3 du gouvernement du Québec afin d'assurer une certaine équité entre les différentes catégories de travailleurs et entre les générations. La majorité d'entre nous avons des revenus inférieurs à ceux des employés municipaux, ne disposons pas de régime de retraite payé à plus de 50% par les contribuables et ne bénéficions pas d'une permanence d'emploi. - Extrait de la pétition

Près de 1000 signatures avaient été recueillies au moment de la mise en ligne de cet article. Parmi les commentaires des signataires, plusieurs font référence à la capacité de payer des contribuables ou aux pressions exercées par les syndicats. «J'ai payé toute ma vie, j'ai 65 ans et je n'ai pas de régime de retraite, assez c'est assez», écrit un visiteur. «Écoeuré de payer pour des conditions de travail obtenues par l'intimidation et l'extortion!», lance un autre.

La commission parlementaire tenue à la fin du mois d'août a permis à plusieurs groupes de défiler devant le ministre des Affaires municipales Pierre Moreau afin de faire valoir leur point de vue. Le porte-parole de la Coalition syndicale, Marc Ranger, a toutefois accusé le gouvernement d'avoir «bulldozé» le processus pour arriver à ses fins.

Les déficits des régimes de retraite municipaux seraient de 3,9 milliards $ selon Québec. Un chiffre contesté par les syndicats, qui avancent un total de 2,2 milliards $.

La pétition Projet de loi no 3: Résistez! est disponible sur le site Petitions24.net.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Manifestation contre le projet de loi 3

Les régimes de retraite en bref