NOUVELLES

Des photos de profil Facebook et Twitter en soutien aux femmes autochtones disparues

03/09/2014 04:20 EDT | Actualisé 11/09/2014 02:11 EDT

Avez-vous commencé à apercevoir ces nouvelles photos de profil sur Facebook? Elle sont le résultat d'une campagne citoyenne afin de sensibiliser la population au drame des femmes autochtones disparues ou assassinées au Canada.

L'initiative a notamment été relayée par Idle No More.

C'est une citoyenne, Isabelle Larrivée, qui serait à l'origine de cette tendance qui se multiplie sur les réseaux sociaux, après qu'elle ait lancé un appel de mobilisation à tous sur Facebook le 31 août dernier. Depuis, la co-organisatrice d'Idle No More Québec, Melissa Mollen Dupuis, a adopté la photo de profil anonyme avec une plume sur la tête.

La photo de profil est accompagnée de l'explication suivante:

Ma photo de profil vient de disparaître, en solidarité avec toutes les femmes autochtones disparues, assassinées, niées.

Femmes autochtones, joignez le mouvement en septembre.

Bon nombre d'hommes et de non-Autochtones ont suivi son exemple.

«On devient difficiles à différencier - c'est ça le but: devenir une personne invisible aux yeux des autres. Il s'agit d'une manière simple de faire connaître la cause, devant le refus total et complet du gouvernement de tenir une enquête publique», explique-t-elle, en ajoutant que «les campagnes les plus fortes émanent des citoyens».

Un récent rapport de la GRC affirme que 1 000 femmes autochtones sont disparues ou ont été tuées sur une période de 50 ans. Des chiffres qui sont venus rappeler pour plusieurs l'indifférence dans laquelle ces crimes sont commis.

Si le premier ministre Stephen Harper a rejeté l'idée d'établir une enquête nationale pour faire la lumière sur le dossier, le ministre de la Justice Peter MacKay ne dirait pas non à une table ronde nationale.

Une proposition qui n'impressionne guère Melissa Mollen Dupuis. «Évidemment, le gouvernement va essayer d'éviter une enquête, critique-t-elle. On retire encore le sujet de la sphère publique, alors que ce serait un moyen incroyable d'en parler.»

Des vigiles seront organisés à travers le Québec le 4 octobre prochain afin de sensibiliser la population aux femmes autochtones assassinées ou portées disparues.


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Les meilleurs et les pires pays pour les femmes selon le Forum économique Mondial