NOUVELLES

Paris: Effondrement d'un immeuble à Rosny-sous-Bois, au moins deux morts dont un enfant

31/08/2014 10:42 EDT | Actualisé 31/08/2014 10:47 EDT

Un immeuble d'habitation de 4 étages s'est effondré dimanche matin, le 31 août, à Rosny-sous-Bois en Seine-Saint-Denis à Paris, tuant au moins deux personnes, un enfant et une octogénaire, et en blessant dix autres, a-t-on appris de source préfectorale et auprès des pompiers.

"D'autres victimes éventuelles sont recherchées" dans les décombres, et le plan rouge qui prévoit la mobilisation d'importants moyens médicaux a été déclenché, a précisé un porte-parole des pompiers de Paris.

Comme le rapportent plusieurs riverains, une très forte explosion a été entendue sur les lieux, qui serait donc à l'origine de l'effondrement de l'immeuble:

"On a encore au moins 24h de travail et nous avons beaucoup d'espoir de retrouver des personnes vivantes", a affirmé dimanche après-midi un secouriste, cité par un journaliste de France 2. Selon la police, 6 personnes se trouveraient encore sous les décombres. Les appartements ont été complètement éventrés:

Les enquêteurs privilégient la piste d'une explosion accidentelle. "C'est une explosion vraisemblablement occasionnée par une fuite de gaz, en tous cas il y a un effet de souffle qui laisse penser cela", a précisé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve à son arrivée sur les lieux. Il a évoqué quinze victimes potentielles. Le préfet a confirmé de son côté une "supposition forte" qu'une fuite de gaz soit à l'origine du sinistre.


Explosion à Rosny-sous-Bois: Cazenevue évoque... par BFMTV

Le pronostic vital de quatre des blessés est engagé, a déclaré à l'AFP le préfet de Seine-Saint-Denis Philippe Gally, affirmant que les secours recherchent encore six adultes et cinq enfants. "Nous pouvons nous attendre à encore trouver des victimes sous les décombres", a affirmé un pompier sur place, estimant qu'on pouvait trouver des victimes encore vivantes sour les gravats sur une période comprise entre 12 et 24 heures.

L'explosion a comme tranché l'immeuble dans la hauteur, laissant apparaître l'intérieur des appartements, des papiers peints et des pièces de vie, dans cette zone résidentielle. Sur place, des pompiers faisaient la chaîne pour déblayer les décombres, aidés dans leur recherche d'éventuelles victimes par des chiens.

Quelques dizaines de badauds se sont regroupés sur le trottoir en face de l'immeuble effondré. "Notre pavillon a bougé, on a tremblé de peur", raconte Pauline qui habite à une centaine de mètres. L'explosion a eté tellement forte que "nos oreilles sifflaient", explique cette mère de famille.

"J'ai peur, je ne sais pas trop quoi dire" ajoute Sara, une fillette de 10 ans qui doit faire sa rentrée en CM2 avec Awa et Nella, deux enfants qui vivent dans l'immeuble touché.

Valls exprime son "soutien" et sa "solidarité"

Le Premier ministre Manuel Valls a exprimé son "soutien" et sa "solidarité" à l'égard des habitants de Rosny-sous-Bois après l'explosion de l'immeuble. "Permettez-moi d'abord d'adresser tout mon soutien et ma solidarité aux habitants de Rosny et de la Seine-Saint-Denis touchés par l'explosion et l'effondrement d'un immeuble", a déclaré le chef du gouvernement au tout début de son discours devant les militants socialistes à l'université d'été de La Rochelle.

"Les forces et les services de secours sont mobilisés, (le ministre de l'Intérieur) Bernard Cazeneuve y était ce matin pour venir en aide aux nombreuses victimes", a-t-il souligné. "Quand on est un élu local, quand on est au gouvernement, on doit être capable d'être présent auprès de ceux et de celles victimes de tels drames, et c'est ce message de solidarité que je veux adresser", a-t-il ajouté.

Plusieurs élus socialistes d'Ile-de-France, dont le président de la région Jean-Paul Huchon et le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone, député de Seine-Saint-Denis, ont aussi exprimé dans des communiqués leur émotion après cette explosion.


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?