NOUVELLES

Fin des discussions avec les enseignants, l'école commencera en retard en Colombie-Britannique

30/08/2014 09:43 EDT | Actualisé 30/10/2014 05:12 EDT
Valueline via Getty Images

RICHMOND, C.-B. - Le médiateur Vince Ready s'est retiré des pourparlers entre les enseignants en Colombie-Britannique et leur employeur, réduisant l'espoir des parents que l'année scolaire commence à la date prévue.

Selon Peter Cameron, négociateur de la partie gouvernementale, M. Ready a quitté la table de négociations parce que l'écart entre les deux parties est trop grand pour lancer le processus de médiation. Ainsi, l'école ne s'amorcera pas mardi.

M. Cameron a fait savoir que la ronde de négociations qui était en cours est maintenant terminée, et les deux parties attendront que M. Ready détermine à quel moment elles se seront suffisamment rapprochées pour reprendre les discussions.

Ces développements surviennent après que Jim Iker, du syndicat des professeurs, et M. Cameron eurent participé à plusieurs sessions de négociations avec M. Ready dans un hôtel du centre-ville de Vancouver.

Les deux parties avaient entamé des pourparlers dans le but d'amorcer un processus de médiation, semant l'espoir chez les parents que le début de l'année scolaire ne serait pas perturbé.

Avant ces discussions, MM. Iker et Cameron avaient rencontré le ministre de l'Éducation, Peter Fassbender, qui a proposé aux deux parties de mettre de côté leurs divergences et d'amorcer la médiation.

Les professeurs des écoles publiques de la province ont déclenché la grève deux semaines avant le début des vacances estivales, sortant des classes quelque 500 000 étudiants.

Peu de progrès ont été réalisés durant l'été sur les dossiers importants, soit la taille des classes, les salaires et le nombre de personnel de soutien dans chaque classe.

Le gouvernement a annoncé qu'il ne comptait pas faire adopter une loi pour forcer le retour au travail des enseignants.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les gadgets de la rentrée scolaire 2014