NOUVELLES

VIH: Steve Biron condamné à six ans de prison

29/08/2014 04:41 EDT | Actualisé 29/08/2014 04:41 EDT
Radio-Canada.ca

Une peine de six ans de prison est imposée à Steve Biron, un homme de Québec atteint du VIH qui a reconnu sa culpabilité relativement à des agressions sexuelles ayant mis en danger la vie d'une quinzaine d'hommes.

Il sera également inscrit au registre des délinquants sexuels dangereux.

Steve Biron demeurera encore cinq ans derrière les barreaux en raison de la détention provisoire déjà effectuée.

La juge Marie-Claude Gilbert, qui a rendu sa décision vendredi, a qualifié Steve Biron d'insouciant et d'indifférent en ce qui concerne les risques qu'il a fait courir aux victimes.

Me Rachel Gagnon, procureure de la Couronne, croit que la gravité des gestes reprochés a influencé la sentence.

« Évidemment, il y a toute l'ampleur du dossier, le nombre de victimes, le nombre de relations sexuelles non protégées, le fait que l'accusé était très proactif, recherchait spécifiquement des relations sexuelles non protégées. Ce sont des éléments dont la juge a tenu compte et qui à mon avis ont pesé dans la balance », estime Me Gagnon.

Le fait que Steve Biron ait plaidé coupable, qu'il regrette ses actes et qu'il se soit pris en charge en suivant une thérapie a néanmoins été considéré comme circonstance atténuante.

L'avocate de la Couronne réclamait une peine d'emprisonnement de sept ans pour Steve Biron et demandait qu'il soit inscrit au registre des délinquants sexuels à vie.

La défense suggérait quant à elle 240 heures de travaux communautaires, une amende de 15 000 $ de dédommagement pour chacune des victimes et une probation de trois ans.

Victime trahie

Une des victimes, dont on ne peut dévoiler l'identité, était présente au tribunal pour entendre la peine imposée à Steve Biron. L'homme qui avait développé une relation d'amitié avec Steve Biron dit s'être senti trahi et affirme avoir connu l'enfer. L'homme a dû subir des tests de même qu'un traitement préventif.

« Je lui en veux. Je ne comprends pas quand on a établi une relation d'amitié qu'il trahisse comme ça, qu'il joue avec ma vie, avec la vie de d'autres aussi », dit-il.

Steve Biron, qui se savait porteur du VIH, recrutait ses partenaires sur Internet dans le but d'avoir des relations sexuelles non protégées avec eux. Il a été arrêté en novembre 2010.

Durant son procès, l'homme de 36 ans avait présenté ses excuses devant le tribunal, disant regretter ses gestes. Certaines victimes avaient mis en doute sa sincérité.

Aucune des victimes n'aurait contracté le virus à la suite d'une relation avec Steve Biron.