NOUVELLES

Ukraine: guerre des cartes sur Twitter entre le Canada et la Russie

29/08/2014 06:43 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

La tension entre les Occidentaux et la Russie sur l'Ukraine s'est illustrée sur Twitter, où Canadiens et Russes se sont affrontés à coup de cartes.

Mardi, Kiev a diffusé des témoignages vidéo de parachutistes russes capturés la veille dans l'est de l'Ukraine, ce qui constituait une première preuve matérielle de la participation des forces régulières russes dans les combats.

Le ministère russe de la Défense avait affirmé qu'ils avaient traversé la frontière "par accident".

La délégation canadienne auprès de l'Otan a alors publié une carte sur son compte Twitter. La Russie apparaît en rouge barrée d'un "Russie", et l'Ukraine en bleu avec la mention "Pas Russie". Avec ce commentaire: "La géographie peut être difficile. Voici un guide pour les soldats russes qui se perdent et pénètrent +accidentellement+ en Ukraine".

La carte, publiée mercredi, a été retwittée des milliers de fois.

La réponse n'a pas tardé. Jeudi soir, la délégation russe auprès de l'Otan a diffusé sa propre carte sur Twitter, sur laquelle la Crimée est partie intégrante de la Russie. "Pour aider nos collègues canadiens à se rattraper sur la nouvelle géographie de l'Europe".

Sur cette carte du pourtour de la mer Noire, n'apparaît pas la zone de l'est de l'Ukraine où se déroulent les combats entre les séparatistes pro-russes et l'armée ukrainienne.

En revanche, l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, territoires séparatistes pro-russes de Géorgie, qui ont proclamés leur indépendance après la guerre russo-géorgienne de 2008, sont hachurées.

La délégation russe, très active sur Twitter, a affirmé vendredi matin que "Washington accumule les mensonges". Jeudi, le président américain Barack Obama avait jugé "évident aux yeux du monde entier" que des forces russes se trouvaient en Ukraine, en écho aux déclarations de l'Otan selon laquelle plus d'un millier de soldats russes sont entrés en Ukraine pour combattre aux côtés des séparatistes.

jlb/may/fw

PLUS:hp