NOUVELLES

Ukraine : le Premier ministre slovaque se dit "sceptique" envers les sanctions

29/08/2014 09:26 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

Le Premier ministre slovaque, Robert Fico, s'est dit "sceptique" vendredi sur l'idée d'imposer de nouvelles sanctions à la Russie, accusée d'intervention militaire directe contre l'Ukraine, à la veille d'un sommet européen au cours duquel cette question doit être posée.

"J'ai toujours été sceptique envers les sanctions", a-t-il déclaré à Banska Bystrica (centre), à l'occasion des commémorations du 70e anniversaire de l'Insurrection nationale slovaque contre les nazis.

"En décidant de nouvelles sanctions, nous n'avons pas l'intention de nous laisser guider par la propagande, les désinformations ou les intérêts d'autres pays", a affirmé M. Fico sous les applaudissements.

Pour le Premier ministre social-démocrate, les sanctions "freinent la croissance économique de la Slovaquie et de l'ensemble de l'Union européenne".

Kiev a demandé jeudi aux Occidentaux des "sanctions significatives" et une aide militaire "d'envergure" face à l'entrée de troupes russes dans l'est de l'Ukraine, pays voisin de la Slovaquie.

M. Fico a plaidé en faveur d'un "règlement diplomatique", alors que l'Otan parle de la présence de plus de mille soldats russes dans l'est de l'Ukraine aux côtés des séparatistes.

"J'ai toujours appelé à un règlement diplomatique et je vais le faire aussi demain à Bruxelles", a déclaré M. Fico devant plusieurs centaines de participants aux commémorations du début du soulèvement des Slovaques contre les nazis, le 29 août 1944.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a participé aux cérémonies, aux côtés des présidents slovaque et tchèque, Andrej Kiska et Milos Zeman. Le chef de l'Etat polonais, Bronislaw Komorowski, était attendu à Banska Bystrica dans l'après-midi.

"Nous avons aussi (avec M. Choïgou) parlé de l'Ukraine. Je lui ai fait part de notre préoccupation face à cette situation et du fait que nous privilégions un règlement diplomatique aux combats", a indiqué à la presse le ministre slovaque de la Défense, Martin Glvac, au terme d'un "entretien officieux" avec son homologue russe.

jma/sw/bds

PLUS:hp