POLITIQUE

Québec engrange 24,5 millions $ avec la vente aux enchère d'unités de GES

29/08/2014 04:54 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT
michal kodym via Getty Images

QUÉBEC - La plus récente vente aux enchère d'unités d'émissions de gaz à effet de serre (GES) a permis à Québec d'engranger 24,5 millions $ même si elle s'est une fois de plus terminée au prix plancher de 11,39 $ par tonne d'émissions.

Au total le gouvernement provincial, qui en était à sa quatrième et dernière enchère pour l'année 2014, a récolté 105 millions $ grâce à ce processus.

D'après un document diffusé vendredi sur le site du ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, les participants ont respectivement acheté 66,2 pour cent et 95,3 pour cent des crédits pour les unités d'émissions de 2014 et 2017.

Ces crédits sont mis en vente auprès de sociétés visées par le système de plafonnement d'émissions de carbone. Hydro-Québec, Alcoa, Lafarge, Tembec et TransCanada figurent notamment parmi les participants inscrits pour l'enchère d'unités pour 2014 et 2017.

Le système permet aux entreprises qui dépassent leurs émissions allouées d'acheter des crédits. De leur côté, les sociétés qui réduisent leurs émissions peuvent vendre leurs crédits inutilisés.

Les revenus provenant de la vente de permis d'émission de GES constitueront la principale source de financement du plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques.

En Amérique du Nord, le gouvernement de la Californie est le seul à organiser des enchères similaires. Ces deux marchés sont liés depuis le 1er janvier dernier, ce qui permet de tenir des ventes aux enchères communes.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?