NOUVELLES

Libye : de plus en plus de migrants tentés de quitter le pays (OIM)

29/08/2014 07:52 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

De plus en plus de migrants établis en Libye pourraient chercher à quitter le pays par la mer Méditerranée, pour échapper aux violences dans la capitale, a averti vendredi l'Organisation internationale des migrations, dans un communiqué à Genève.

Au cours des six dernières semaines, Tripoli a été le théâtre de violents combats entre factions rivales, et l'aéroport a été bombardé.

"L'OIM est préoccupé par le fait que le nombre de migrants cherchant à rejoindre l'Italie depuis la Libye par la mer risque d'augmenter dans les prochaines semaines", indique l'organisation.

L'insécurité à Tripoli empêche les 25 membres de l'équipe de l'OIM sur place de se déplacer librement.

Selon les autorités libyennes, 50.000 personnes ont été forcées à quitter leur foyer et à s'installer dans les environs de Tripoli.

Beaucoup de familles vivent des abris fournis par le Croissant-Rouge libyen.

Le 22 août dernier, dix Soudanais ont été tués par un missile qui a détruit leur maison dans un district de Tripoli. Il y a environ 15.000 Soudanais qui vivent dans le district concerné.

La situation des migrants dans les centres de détention se détériore également. Il y a 18 centres de détention pour les migrants, qui accueillent en général entre 4.000 et 6.000 personnes.

Ces centres manquent de gaz pour la cuisine, d'eau et de nourriture. Certains centres ont été obligés de relâcher des migrants, car ils ne pouvaient plus les nourrir.

mnb/abk

PLUS:hp