NOUVELLES

L'écurie Mercedes-AMG a sanctionné Rosberg pour l'accrochage de Spa

29/08/2014 08:53 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

L'écurie Mercedes-AMG de Formule 1 "a pris des mesures disciplinaires adéquates" suite à "l'incident" entre ses deux pilotes, Nico Rosberg, qui a reconnu sa responsabilité, et Lewis Hamilton, au 2e tour du Grand Prix de Belgique, a-t-elle annoncé vendredi.

Une réunion interne a eu lieu ce vendredi au quartier général de l'écurie, à Brackley (Royaume-Uni), pour évoquer l'accrochage entre les deux pilotes, avec Toto Wolff, le directeur général de Mercedes-AMG, et Paddy Lowe, le directeur technique.

"Pendant cette réunion, Nico a reconnu qu'il était responsable du contact" entre les deux monoplaces et "a présenté ses excuses pour cette erreur de jugement", explique l'écurie dans un communiqué qui ne précise pas la nature des sanctions prises.

"Mercedes-Benz souhaite que la bagarre continue (entre les deux pilotes), et qu'elle soit équilibrée, car c'est la bonne manière de remporter des championnats. C'est bon pour l'équipe, pour les fans et pour la Formule 1", ajoute l'écurie allemande, en soulignant que "Lewis et Nico comprennent et acceptent la règle numéro 1: il ne doit y avoir aucun contact entre les voitures sur la piste".

"Il a été expliqué clairement qu'aucun autre incident de ce type ne serait toléré. Mais Nico et Lewis sont nos pilotes et nous croyons en eux. Ils restent libres de se battre pour le titre de champion du monde 2014 de Formule 1", conclut le texte, dont chaque mot a probablement été mûrement réfléchi, vu l'ampleur de la polémique née de cet accrochage au 2e tour, dimanche après-midi sur le circuit de Spa-Francorchamps.

Rosberg est en tête du championnat du monde des pilotes, avec 29 points d'avance sur Hamilton, alors qu'il reste sept courses à disputer, et Mercedes-AMG loin devant au championnat constructeurs (411 points contre 254 à Red Bull Racing), grâce à 9 victoires en 12 Grands Prix déjà courus cette saison.

dlo/el

PLUS:hp