NOUVELLES

L'armée irakienne mène des raids contre les jihadistes assiégeant Amerli

29/08/2014 09:09 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

L'armée irakienne a mené vendredi des raids aériens contre les jihadistes qui encerclent la ville chiite turcomane d'Amerli alors que les forces de sécurité au sol se préparent à lancer un important assaut pour briser leur siège, ont annoncé des officiers.

Cette ville située à 160 km au nord de Bagdad est assiégée par les jihadistes de l'Etat islamique (EI) depuis les premiers jours de l'offensive fulgurante qu'ils ont lancée le 9 juin et qui leur a permis de s'emparer de vastes pans de territoire.

Les habitants, majoritairement des Turcomans chiites, manquent d'eau et de nourriture et craignent d'être tués si les jihadistes prennent la cité. Les Nations unies ont mis en garde contre le risque de "massacre" qui pourrait s'y dérouler.

L'armée irakienne a mené des frappes aériennes contre l'EI dans des villages de la région d'Amerli, a annoncé le colonel Moustafa al-Bayati.

Et selon le lieutenant-général Abdulamir al-Zaidi, un hélicoptère Mi-35, a visé les insurgés au sud de la ville, près de Jabal Hamrine.

Des milliers de miliciens chiites de différents groupes se rassemblent depuis mercredi au nord d'Amerli, tandis que l'armée irakienne avance depuis le sud, en préparation d'une bataille destinée à briser le siège de la ville.

Les forces irakiennes ont repris en chemin jeudi plusieurs villages tombés aux mains des jihadistes.

Et, selon des responsables, Washington -- qui mène déjà des raids contre l'EI dans le nord irakien depuis le 8 août -- envisage à la fois de mener à la fois des frappes aériennes et de larguer de l'aide humanitaire pour aider les habitants d'Amerli.

"Ça pourrait être une opération humanitaire. Ça pourrait être une opération militaire. Ça pourrait être les deux", a déclaré un responsable de la défense américain sous couvert de l'anonymat.

str/wd/emb/cco

PLUS:hp