NOUVELLES

Irak: 1,6 million de déplacés en 2014, dont 850.000 en août (OIM)

29/08/2014 09:21 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

Plus d'1,6 million de personnes ont été déplacées par les violences en Irak cette année, dont 850.000 durant le seul mois d'août, au cours duquel les jihadistes ont étendu leur offensive, a rapporté vendredi l'Organisation internationale des migrations (OIM).

Le décompte de l'OIM inclut l'ensemble des personnes ayant fui les violences déclenchées par des insurgés sunnites dans l'ouest du pays début janvier, puis par l'offensive lancée en juin par ces combattants menés par le groupe ultra-radical de l'Etat islamique (EI).

"La plupart des déplacés ont dû marcher pendant plusieurs jours pour atteindre des lieux sûrs", a rapporté Brian Kelly, coordinateur de l'OIM pour les situations d'urgence en Irak.

"Nombre de leurs proches ont été tués ou enlevés par l'EI. Des groupes de personnes auraient été forcés par l'EI à sauter de falaises, et le sort d'autres personnes enlevées reste incertain", a-t-il ajouté.

La plupart de ces déplacés ont trouvé refuge dans la province autonome du Kurdistan, et celles de Ninive et Diyala, a précisé l'OIM.

"Ces chiffres importants présagent d'une crise sur le long terme, dans laquelle de nombreuses personnes auront besoin d'une aide pour leur survie, notamment parce que de nombreux déplacés qui arrivent au Kurdistan ont passé plusieurs semaines et mois sur les routes", a mis en garde M. Kelly.

En Syrie voisine où la guerre entre les rebelles et le régime s'est doublée d'une montée en puissance de l'EI, plus de 3 millions de personnes sont réfugiées et 6,5 déplacées à l'intérieur du pays, a annoncé vendredi le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR).

bur-faa/cco

PLUS:hp