NOUVELLES

Allemagne: une nouvelle grève des pilotes de Germanwings pas exclue

29/08/2014 06:56 EDT | Actualisé 29/10/2014 05:12 EDT

Les pilotes de Germanwings, filiale du géant européen du transport aérien Lufthansa, n'excluent pas une nouvelle grève après celle menée en Allemagne vendredi matin sur fond de conflit salarial, selon leur syndicat.

"Nous ne pouvons pas exclure une nouvelle annonce de grève pour ce week-end ou la semaine prochaine", a déclaré à l'AFP un porte-parole de Cockpit. "Nous annoncerons de toute façon la grève un jour à l'avance", a-t-il indiqué.

"Jusqu'ici nous n'avons pas reçu de nouvelle offre" de la direction de Lufthansa, a ajouté le porte-parole.

Cockpit avait appelé les pilotes de Germanwings à faire grève vendredi entre 06H00 et 12H00 (entre 04H00 et 10H00 GMT), ce qui a entraîné la suppression de 116 vols sur 164, et affecté quelque 15.000 passagers, en majorité sur des liaisons intérieures, d'après Germanwings. Presque tous les vols à destination de régions de vacances ont été assurés, parfois en ayant recours à des pilotes qui occupent des postes de direction au sein de l'entreprise.

La compagnie assure le gros des vols intra-européens de Lufthansa, premier groupe aérien du continent.

Les aéroports de Cologne-Bonn et de Stuttgart, à l'ouest du pays, ont été les plus touchés par le mouvement social. Ceux de Berlin-Tegel et Hambourg (nord) ont également été perturbés.

"Nous nous sommes concentrés exprès sur Germanwings parce qu'elle opère beaucoup de court-courriers", a souligné le porte-parole de Cockpit. Cela a laissé aux passagers la possibilité de se tourner vers le train.

"Tout s'est passé tranquillement", a estimé une porte-parole de Germanwings, qui s'attend à quelques retards dans l'après-midi et "à ce que tout rentre dans l'ordre" samedi.

Dans un communiqué, la compagnie a toutefois indiqué avoir subi un "préjudice économique considérable".

Les grèves dans le transport aérien en Allemagne n'engendrent généralement pas la pagaille que l'ont peut voir dans d'autres pays européens. Les voyageurs sont prévenus à l'avance par SMS ou courrier électronique et prennent généralement leurs précautions, en changeant de vol ou en prenant le train.

En outre, les vacances scolaires d'été en Allemagne sont décalées en fonction des Etats régionaux, ce qui entraine moins d'affluence dans les aéroports à cette époque que dans d'autres pays européens.

La grève avait été décidée jeudi par Cockpit suite à l'échec de négociations avec la direction de Lufthansa, qui achoppent depuis des mois sur la question des conditions de départ en préretraite des pilotes du groupe allemand.

Une grève de trois jours des pilotes de Lufthansa début avril, qui avait entraîné des milliers d'annulations de vols, a déjà coûté 60 millions d'euros au groupe.

bur-esp/mtr/fw

DEUTSCHE LUFTHANSA AG

PLUS:hp