NOUVELLES

Ukraine: le déplacement des combats vers le sud serait une "escalade dangereuse" (Ban)

28/08/2014 01:20 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a estimé jeudi que si les combats dans l'est de l'Ukraine se déplaçaient vers le sud cela constituerait une "escalade dangereuse", exhortant Moscou et Kiev à négocier une issue au conflit.

Selon son porte-parole Stéphane Dujarric, M. Ban "est inquiet concernant des informations selon lesquelles les combats dans l'est de l'Ukraine gagnent le sud, près de la Mer d'Azov et de la Russie".

"Si cela était confirmé, il s'agirait d'une escalade dangereuse de la crise en Ukraine", a-t-il ajouté. "La communauté internationale ne peut pas laisser la situation s'aggraver davantage".

Notant les récents entretiens à Minsk entre responsables russes, ukrainiens et européens, le secrétaire général souhaite "la poursuite de ces discussions pour parvenir à une issue pacifique du conflit", a expliqué son porte-parole.

Tous les acteurs de cette crise "doivent faire des efforts pour contribuer à une résolution pacifique du conflit, d'une manière qui respecte le souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ukraine".

Les autorités ukrainiennes ont affirmé que des "troupes russes" avaient pris le contrôle mercredi de la ville frontalière stratégique de Novoazovsk, cité côtière de 11.000 habitants située à 100 km au sud du bastion rebelle de Donetsk.

Des journalistes de l'AFP avaient déjà constaté mercredi que les insurgés avaient pris position sur la route entre Donetsk et Novoazovsk, où tous les points de contrôle sont désormais tenus par les rebelles.

La déclaration de M. Ban ne fait pas référence à la présence éventuelle de soldats russes aux côtés des insurgés pro-russes.

Interrogé sur ce point, M. Dujarric a souligné que l'ONU n'avait pas les moyens de vérifier ces informations. M. Ban, a-t-il souligné, "demande aux Russes et aux Ukrainiens de poursuivre leurs contacts initiaux et d'assurer un suivi à la réunion de Minsk".

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir d'urgence jeudi après-midi pour examiner l'évolution de la situation en Ukraine, à la demande le la Lituanie.

avz/elm

PLUS:hp