NOUVELLES

La réponse des Russes au tweet des diplomates canadiens

28/08/2014 08:07 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT
Twitter

Les diplomates russes n'ont pas l'intention de se faire donner de leçons de géographie par leurs homologues canadiens au sujet des frontières de la Russie, qui à leur avis incluent la Crimée. Ils l'ont exprimé sur Twitter, de manière aussi peu diplomatique que l'on fait les Canadiens la veille.

Un texte de Bahador Zabihiyan

Pour mieux comprendre la géographie de l'Europe, rien de mieux qu'une carte. Enfin presque. En ce moment, les frontières européennes sont sujettes à discussions. Les Russes ont voulu aider les Canadiens à mieux comprendre leur position, avec l'aide d'un tweet, d'un peu de sarcasme et d'une touche de condescendance.

« Pour aider nos collègues canadiens à comprendre la nouvelle géographie de l'Europe », peut-on lire sur le compte Twitter de la délégation russe à l'OTAN.

La carte tweetée par les Russes ne sera pas affichée dans les représentations diplomatiques canadiennes à l'étranger. Voici pourquoi:

  • La Crimée y est incluse dans la Fédération russe, ce que le Canada ne reconnait pas.
  • L'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, traversés de barres jaunes et roses sur la carte russe, se sont séparés de la Géorgie grâce à l'implication des forces russes en 2008, une situation que n'a pas reconnue par la communauté internationale.

Le tweet russe est une réponse à un précédent tweet de la diplomatie canadienne, qui tente de se faire entendre en utilisant les médias sociaux. Mercredi, la délégation canadienne à l'Otan avait ridiculisé la Russie en tweetant la carte suivante.

Celle-ci fait référence à des déclarations de soldats russes qui avaient affirmés être entrées en Ukraine par erreur.

John Baird a d'ailleurs félicité ses diplomates, via Twitter évidemment.

M. Baird a aussi vanté la stratégie de diplomatie directe que son ministère souhaite développer, pour faire valoir les positions canadiennes sur la scène internationale. Le ministre encourage ses ambassadeurs à utiliser les réseaux sociaux.

La version anglaise du tweet est vite devenue virale, avec plus de 25 000 retweets.

La carte russe, elle, a été retweeté environ 400 fois, jeudi après-midi. Sur le front de la viralité, le Canada a donc triomphé, en attendant le prochain gazouilli russe.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Chronologie de la crise en Ukraine