NOUVELLES

Le parti de Mugabe met en garde contre toute attaque visant la première dame

28/08/2014 07:25 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

Le parti au pouvoir au Zimbabwe a fermement mis en garde jeudi contre toute critique de l'épouse du président Robert Mugabe, récemment propulsée à la surprise générale sur le devant de la scène politique, alors que se prépare en coulisses la succession de son mari, âgé de 90 ans.

"Je dois avertir la direction du parti à tous les niveaux: n'utilisez par les médias pour salir le nom de la Première dame, pour quelque raison que ce soit", a déclaré le président de la ZANU-PF, Simon Khaya Moyo, dans un communiqué à l'intention des membres de sa propre formation.

"La famille présidentielle doit être respectée en toutes circonstances", ajoute-t-il.

Grace Mugabe, une ancienne dactylo de 49 ans, vient d'être désignée pour prendre la tête de la puissante ligue féminine du ZANU-PF, le parti au pouvoir depuis 1980. Cette promotion a fait grincer quelques dents, en coulisses, au sein des factions qui anticipent un décès du vieux chef, au pouvoir depuis 34 ans.

Sa nomination sera officiellement confirmée au congrès électoral du parti en décembre. Cette nouvelle fonction la propulsera au sein du politburo, l'organe suprême de décision du parti. Elle pourra y jouer un rôle actif dans la guerre des clans pour succéder à son mari.

rm/arb-cpb/clr/jmc

PLUS:hp