NOUVELLES

La Somalie demande à la CIJ de délimiter sa frontière maritime avec le Kenya

28/08/2014 02:37 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

La Somalie a demandé jeudi à la Cour internationale de justice (CIJ) de délimiter sa frontière maritime avec le Kenya dans l'Océan indien, revendiquant une zone riche en réserves de pétrole et de gaz, a annoncé la CIJ.

La Somalie et le Kenya se disputent de vastes secteurs maritimes, de plus de 100.000 kilomètres carrés au sein desquels Nairobi a accordé des permis d'exploitation pétrolières contestés par Mogadiscio.

La Somalie, après des négociations diplomatiques qui "n'ont pas permis de résoudre le désaccord" entre les deux pays, demande donc à la Cour de "déterminer le tracé complet de la frontière maritime unique", a indiqué la Cour dans un communiqué.

La Somalie demande également à la CIJ de déterminer la frontière au delà des 200 milles marins, soit au delà de la zone économique exclusive des deux pays.

Une telle zone est un espace maritime sur lequel un État côtier dispose de droits souverains pour l'exploitation des ressources.

Selon la Somalie, la ligne de la frontière maritime devrait être une ligne médiane entre les deux pays, en direction du sud-est et non une ligne droite partant de la frontière terrestre entre les deux pays vers l'est, comme le revendique le Kenya.

Le litige existe depuis plusieurs années, éloignant les investisseurs à cause du manque de clarté sur la propriété des réserves de pétrole et gaz.

Le gouvernement de Mogadiscio, présenté par la communauté internationale comme le meilleur espoir de paix et de retour à un État depuis deux décennies, veut désormais récupérer cette zone.

Des troupes kényanes sont présentes en Somalie depuis 2011, d'abord suite à une invasion et ensuite en tant que participants aux forces de l'Union africaine.

Mogadiscio, longtemps champ de bataille entre milices de chefs de guerre rivaux, puis entre l'armée somalienne et les islamistes shebab qui contrôlèrent un temps une grande partie de la capitale, a retrouvé un semblant de paix depuis que ces derniers en ont été chassés en août 2011.

Fondée en 1945, la Cour internationale de justice (CIJ) est le plus haut organe judiciaire des Nations unies.

mbr/gg

PLUS:hp