NOUVELLES

La Chine demande aux Etats-Unis de cesser de surveiller ses frontières

28/08/2014 07:06 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

L'armée chinoise a demandé jeudi aux Etats-Unis de cesser leurs missions de surveillance aérienne et maritime près de ses frontières, en affirmant qu'elles pourraient provoquer des "accidents regrettables".

Les Etats-Unis "doivent prendre des mesures concrètes pour réduire leurs activités de surveillance rapprochée visant la Chine jusqu'à un arrêt total", a déclaré dans une conférence de presse Yang Yujun, porte-parole du ministère chinois de la Défense.

En fin de semaine dernière le Pentagone a affirmé qu'un chasseur chinois avait "dangereusement" frôlé par trois fois un avion militaire américain dans l'espace aérien international à l'est de la Chine.

Le chasseur chinois, qui était armé, s'est approché à moins de 10 mètres de l'avion américain, un P8-Poseidon de surveillance maritime qui effectuait une mission de routine, avait affirmé le contre-amiral John Kirby, porte-parole du Pentagone, en dénonçant une "manoeuvre très dangereuse".

Mais M. Yang a réfuté jeudi ces accusations, en insistant au contraire sur le professionnalisme des pilotes chinois.

"Le lieu de cet incident se trouve à 220 km de l'île chinoise de Hainan, non à 220 km de Hawaï aux Etats-Unis et certainement pas à 220 km de la Floride. Donc les torts dans cette affaire sont clairs", a-t-il dit.

En avril 2001, dans la même zone, une collision entre un avion EP-3 de la Marine américaine et un avion d'interception chinois avait causé la mort d'un pilote chinois et forcé l'appareil américain à atterrir d'urgence sur l'île de Hainan. L'équipage américain avait été détenu et interrogé par les Chinois.

L'accident avait provoqué une crise diplomatique entre Pékin et Washington.

kgo-seb/pt

PLUS:hp