NOUVELLES

Kiev affirme avoir affronté un groupe de reconnaissance venu de Crimée

28/08/2014 10:12 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

Les autorités ukrainiennes ont affirmé jeudi que ses forces avaient eu un accrochage avec un groupe de reconnaissance entré sur son territoire depuis la Crimée sous contrôle russe depuis mars.

"Mercredi soir, les gardes-frontière de la région de Kherson (...) ont combattu un groupe de reconnaissance venu depuis la Crimée et a repoussé l'attaque", a indiqué le Conseil national de sécurité et de défense ukrainien dans un communiqué.

La région de Kherson reliée à la Crimée par un isthme se trouve dans le sud de l'Ukraine. Elle n'a jusque là connu aucun combat depuis le début il y a plus de quatre mois du conflit entre rebelles prorusses et forces gouvernementales. Elles est située à plus de 400 km de la région de Donetsk (est), épicentre des combats.

Ces allégations interviennent alors que Kiev a accusé les troupes russes d'avoir pris le contrôle de plusieurs localités dans le sud de la région de Donetsk dont la ville côtière de Novoazovsk, près de la frontière russe, faisant craindre une offensive plus large.

Le porte-parole militaire ukrainien Andriï Lyssenko a accusé l'armée russe d'"établir des positions" dans le nord de la Crimée.

Péninsule ukrainienne à majorité russophone, la Crimée a été annexée en mars à la Russie après trois semaines d'occupation par les forces russes et un référendum de rattachement jugé illégal par l'Occident.

L'armée et la marine ukrainienne avaient quitté la Crimée sans combat.

ma-pop/neo/fw

PLUS:hp