NOUVELLES

JEM-2014 - Le prince héritier de Dubaï sur le trône de l'endurance

28/08/2014 02:32 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

Le Cheikh Hamdan bin Mohammed Al Maktoum, pour les Emirats arabes unis (EAU), a remporté l'épreuve d'endurance des Jeux équestres mondiaux (JEM), longue de 160 km en cinq boucles pour partie dessinées dans la baie du Mont-St-Michel, jeudi.

Par équipes, l'Espagne a devancé la France, habituée des podiums et dont les cinq cavaliers sont arrivés au but, la Suisse complétant le podium.

En 8 h 19 min 07 sec, monté sur le cheval australien Yamahah, le prince héritier de Dubai a succédé à son père, l'émir Mohammed bin Rashid Al Maktoum.

Dès le départ, les cavaliers des EAU s'isolaient en tête, menant grand train. Mais le relief, les difficultés des chemins creux et d'un parcours tournant -le plus dificile des JEM selon les spécialistes - ont décimé le peloton des quelque 160 partants, réduit à 70 à l'entame de la 3e boucle. Un peu plus loin, Hamdan commençait à perdre ses équipiers.

En début de soirée, alors que les derniers concurrents étaient attendus autour de 21h30, la lutte pour le podium par équipes concernait l'Espagne, la France et les Pays-Bas.

Accueilli à son arrivée par une pluie soudaine, le vainqueur, âgé de 32 ans, a fêté avec moult effusion le succès escompté, étreignant et embrassant l'encolure de son cheval.

Partie prudemment, la Néerlandaise Marijke Visser s'est classée 2e, devant un autre représentant du Golfe, le Qatari Abdulrahman Saad Al Sulaiteen. Ce dernier a devancé au sprint (pour 9 secondes) la Suissesse Barbara Lissarague, il y a encore peu sous couleurs françaises.

La mort du cheval d'une concurrente costaricienne a endeuillé l'épreuve. L'équidé a heurté de front un arbre après s'être emballé.

La 1re journée de dressage du concours complet a placé en tête, dans le cadre somptueux du Haras du Pin, le grand Britannique William Fox-Pitt, impeccable sur son étalon Chilli Morning.

Avec 37,5 points de pénalités, le numéro un mondial précède au classement provisoire l'Allemand Michael Jung. Privé sur blessure de Sam, partenaire de ses titres mondial et olympique, Jung a trouvé en Fischerrocana FST une remplaçante de valeur (40,7 pts).

Cela s'est moins bien passé pour Zara Phillips, petite-fille de la reine d'Angleterre Elizabeth II. De retour de maternité, la championne du monde (individuelle) 2006 occupe la 21e place (54,5), sur High Kingdom.

asc/chc

PLUS:hp