NOUVELLES

Corps empilés et rangée de cadavres, l'EI filme ses atrocités en Syrie

28/08/2014 11:57 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

La caméra des jihadistes fixe une vingtaine des corps d'hommes, en slip, empilés les uns sur les autres dans un lieu désertique en Syrie, et un jeune en robe masculine traditionnelle noire qui regarde cette scène atroce avant de s'éloigner.

Selon les sites jihadistes sur lesquels cette vidéo de 2 minutes a été postée jeudi, il s'agit de soldats syriens exécutés par les combattants ultra-radicaux de l'Etat islamique (EI) qui sèment la terreur en Syrie et en Irak.

Après un gros plan sur ces corps empilés, la caméra s'éloigne, filme une montée rocailleuse où l'on voit d'autres corps d'hommes, également en slip: une ligne interminable d'environ 160 corps gisant l'un à côté de l'autre face contre le sol.

Aucune trace de sang ni de balles n'est visible sur leur dos, ce qui laisse supposer qu'il ont été exécutés puis ensuite placés ainsi. Une dizaine d'hommes, qui semblent être des habitants de la région, les regardent.

Sur les premières images de cette vidéo, environ une centaine de jeunes gens, présentés comme des soldats, marchent sur une route désertique, en slip, pieds nus, les mains sur la tête, encadrés par des jihadistes armés, dont l'un porte l'étendard de son organisation. Les combattants crient "Etat islamique" et d'autres répondent "Il est immuable".

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), a affirmé que les jihadistes de l'EI avaient exécuté par balles mercredi et jeudi plus de 160 soldats du régime dans la province de Raqa dans le nord du pays.

Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, ces soldats ont été capturés lors de la prise de la base 17 fin juillet, de l'aéroport militaire de Tabqa dimanche dans la province de Raqa, et lors de leur fuite de l'aéroport dans la nuit de mercredi à jeudi vers la localité d'Esraya dans la province de Hama.

sk/ram/tp

PLUS:hp