NOUVELLES

Colombie : pour la première fois, une ministre évoque son homosexualité

28/08/2014 04:10 EDT | Actualisé 28/10/2014 05:12 EDT

Pour la première fois en Colombie, une ministre a évoqué publiquement jeudi sa relation sentimentale avec une autre femme, également ministre, alors que la Cour constitutionnelle est sur le point de se prononcer sur l'adoption par des couples homosexuels.

Dans un entretien avec la radio RCN, la ministre du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme, Cecilia Alvarez, a été interrogée sur ses liens avec la ministre de l'Education, Gina Parody, et sur les conséquences politiques de la présence, au sein du gouvernement de centre-droit de Juan Manuel Santos, d'un couple stable de lesbiennes.

"Je me demande: pourquoi on ne pose pas ces questions aux hommes? Combien d'hommes avec des tendances comme la notre ont fait partie de gouvernements? Je ne peux pas renier ce que je suis et nous n'avons jamais parlé de ça. Le président, en tant qu'être humain, a seulement parlé de mes capacités et j'imagine que dans le cas de Gina, aussi", a-t-elle répondu.

"Je remercie le président car jamais, jamais, il ne s'est mêlé des questions personnelles, au contraire il a vu nos qualités professionnelles", a assuré la ministre, qui était chargée des transports au cours du premier mandat de Santos (2010-2014).

"J'ai montré ce que je valais dans le secteur privé et dans le secteur public", a-t-elle dit, avant d'ajouter : "heureusement, les époques de persécution et de rejet, c'est du passé".

Cette déclaration publique, la première de ce genre en Colombie au niveau du gouvernement, intervient alors que la Cour constitutionnelle débat sur l'adoption d'enfants mineurs par des couples homosexuels.

Cette Cour avait reconnu en 2007 l'union de fait entre personnes du même sexe, leur attribuant au cours des années suivantes les mêmes droits que les couples hétérosexuels.

pcp/ad/lm/ka/gg

PLUS:hp