NOUVELLES

Gala de boxe la série « Rapides et dangereux 2014» : une soirée parfaite pour les espoirs (PHOTOS)

22/08/2014 11:18 EDT | Actualisé 22/08/2014 11:19 EDT
FOTOimage

MONT-SAINT-HILAIRE - Le premier gala de la série « Rapides et dangereux 2014 » destinée à la relève québécoise de la boxe, vendredi soir à Mont-Saint-Hilaire, a été un succès à tous les niveaux.

En plus du triomphe des cinq espoirs mis en vedette, la réponse du public a été positive.

« Le gala ici (au Complexe sportif Sportscene) est au-delà de mes espérances, a avoué le patron de GYM, Yvon Michel. Jean Bédard (président d'InterBox) me disait qu'on allait faire un gala ici par année et là, il m'a demandé si on pouvait en faire trois! C'est un peu la même formule qu'au Casino de Montréal en fait: on veut donner un bon spectacle. »

Beterbiev et Rivas prêts pour la prochaine étape

Le diamant brut de GYM, Artur Beterbiev (5-0, 5 K.-O.), n'a fait qu'une bouchée du Mexicain Alvaro Enriquez (12-13-2, 4 K.-O.), inhalant le visiteur en seulement 2:38.

Il sera donc fin prêt pour son combat du 27 septembre au Centre Bell, possiblement contre Tavoris Cloud.

« On voulait tester sa main gauche (qui avait été fracturée en mai), mais le message était: "si tu peux le finir rapidement, tant mieux". On ne voulait pas risquer une blessure pour rien », a expliqué l'entraîneur Marc Ramsay.

Par ailleurs, Beterbiev comptait sur un nouveau membre dans son coin pour ce choc en la personne de Yoni Sherbatov.

« Yoni est un combattant d'arts martiaux mixtes professionnel. Il est calme dans le coin, parle le russe et peut donc traduire mes propos », a avancé Ramsay.

« C'était une pratique qu'on faisait ce soir. Il est un super ajout, a-t-il ajouté. Avant, on réussissait à se débrouiller, mais dans un combat comme contre Tavoris Cloud, le langage avait besoin d'être spécifique. Yoni va aider pour préciser la stratégie et les points techniques. »

Chez les poids lourds, le Montréalais d'origine colombienne Oscar « Kaboom » Rivas (14-0, 9 K.-O.) a arrêté le dur à cuire mexicain Daniel Cota (17-5-1, 10 K.-O.) à 2:05 de la cinquième reprise.

Rivas, un coéquipier de Beterbiev au gymnase de Marc Ramsay, a pris le centre du ring et a porté bon nombre de coups sur Cota qui semblait inébranlable...jusqu'à ce qu'un crochet de gauche au corps termine le boulot.

Cette sortie servait de préparation en vue d'un affrontement contre le Longueuillois Éric Barrak, le 23 septembre au Casino de Montréal.

Ulysse, Butler et Théroux étincelants

En finale de la soirée, le Montréalais Yves Junior Ulysse (3-0, 3 K.-O.) a épaté la galerie avec une performance sans faille aux dépens du Mexicain Hector Osornio (6-2-3, 1 K.-O.).

Le pugiliste affilié au groupe InterBox a complètement déclassé son rival avant de voir le coin de ce dernier mettre fin au carnage à la fin du troisième round.

« Je voulais donner un spectacle et aussi j'ai démontré plus de trucs que lors de mes deux premières sorties. J'ai réussi à donner sans recevoir », a-t-il mentionné après sa prestation.

Dans un autre choc, le jeune Montréalais Steven Butler (4-0, 3 K.-O.) a conservé sa fiche immaculée avec un gain par T.-K.-O. sur le Polonais Sylwester Walczak (4-15-1, 0 K.-O.).

L'athlète dirigé par la firme Eye of the Tiger Management (EOTTM) a envoyé son opposant au plancher à deux reprises avant de voir l'arbitre Alain Villeneuve arrêter le duel inégal à 1:48 du deuxième engagement.

Notons qu'Ulysse et Butler sont entraînés par Rénald Boisvert du Club de boxe Champion, dans le Nord de la métropole.

En lever de rideau, le poulain de l'entraîneur Stéphan Larouche, David Théroux (2-0, 1 K.-O.), a pris la mesure du coriace Michel Tsalla (1-8-1, 0 K.-O.) de Saint-Eustache par décision unanime (40-35, 40-35 et 40-35).

Plus agressif, le Sorelois a dominé l'ensemble du face-à-face, expédiant même son rival au tapis au quatrième assaut, question de ponctuer son deuxième gain chez les professionnels.

Bute accompagnera Roach

En coulisse, une source fiable a mentionné au Huffington Post Québec que Lucian Bute accompagnera son nouvel entraîneur, l’Américain Freddie Roach, dans les camps d'entraînement de ses autres boxeurs.

Les habiletés de l'ex-champion du monde IBF des poids super-mi-moyens (168 lb) serviront à la préparation des autres pugilistes sous la férule de Roach, qui guide notamment Manny Pacquiao.

« Il s'agira d'une expérience bénéfique pour Lucian », a souligné l'informateur.

Voici quelques images de la soirée :

Premier gala de la série « Rapides et dangereux 2014 » - 22 août


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?