NOUVELLES

Wall Street portée à l'ouverture par les chiffres sur l'immobilier

19/08/2014 10:02 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

La Bourse de New York évoluait dans le vert à l'ouverture mardi, saluant des indicateurs américains positifs sur l'immobilier et les résultats encourageants de Home Depot: le Dow Jones s'appréciait de 0,24% et le Nasdaq de 0,20%.

Vers 13H50 GMT, le Dow Jones s'adjugeait 39,79 points à 16.878,53 points et le Nasdaq de 9,04 points à 4.517,35 points.

L'indice élargi S&P 500 montait de 0,21%, ou 4,14 points, à 1.975,88 points.

Wall Street avait déjà nettement profité lundi de l'espoir d'un apaisement des tensions en Ukraine et en Irak et d'une salve d'annonces sur des opérations de grande ampleur: le Dow Jones avait gagné 1,06% à 16.838,74 points et le Nasdaq 0,97% à 4.508,31 points, son plus haut niveau depuis mars 2000.

Selon les autorités américaines, les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont nettement rebondi en juillet, dépassant les attentes des analystes: elles ont gagné 15,7% par rapport à juin pour s'établir en rythme annualisé à 1,093 million, le plus haut niveau en huit mois.

Indicateur de la construction à venir, le nombre de permis de construire accordés par les autorités américaines a lui grimpé de 8,1% à 1,052 million. C'est le plus haut niveau depuis avril.

Ces chiffres positifs sur l'immobilier, traditionnellement considéré comme une jauge importante de la vigueur de la croissance américaine, rassurent des investisseurs qui craignaient un coup de mou dans le secteur après plusieurs indicateurs mitigés.

Autre signe d'une certaine robustesse des dépenses pour le logement: le spécialiste du bricolage et des produits pour la maison Home Depot a publié des résultats supérieurs aux attentes et relevé sa prévision de bénéfice annuel. Son titre gagnait dans la foulée plus de 4%.

Parallèlement, la hausse des prix à la consommation dans le pays a poursuivi sa décélération en juillet, ne progressant que de 0,1% sur un mois soit la hausse la plus faible depuis février.

Cela montre que "l'inflation reste modérée. Ce qui aide les taux d'intérêt à rester à un niveau historiquement bas, un élément clé" pour le marché des actions, ont souligné les analystes de Briefing.com.

Le marché obligataire évoluait en hausse. Signe d'une demande accrue, le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,371% contre 2,387% lundi soir et celui des bons à 30 ans à 3,178% contre 3,194% la veille.

jum/soe/gde

PLUS:hp