NOUVELLES

Reportée fin juillet, la tournée de François Hollande dans l'océan Indien débute jeudi

19/08/2014 05:48 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Le président français François Hollande sera jeudi à l'île française de La Réunion, première étape d'une tournée dans l'océan Indien qui mêlera dossiers économiques, sociaux et internationaux, une visite reportée fin juillet après l'accident d'un vol d'Air Algérie au Mali.

Cette tournée de 72 heures le mènera vendredi à Mayotte, devenu le 101e département français en 2011, puis aux Comores samedi pour un sommet régional, également repoussé en raison de son absence.

A La Réunion, où il se rendra pour la première fois depuis son élection en 2012, François Hollande évoquera en particulier l'emploi local. Près de 30% des Réunionnais sont au chômage, un chiffre qui monte à 60% parmi les jeunes.

François Hollande visitera également une usine de sucre de canne alors que la filière s'inquiète de la levée en 2017 de quotas et de prix garantis, exigée par l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Il posera ensuite la première pierre de l'extension du principal port de La Réunion, sur une position stratégique au carrefour des lignes maritimes vers l'Asie, l'Afrique, l'Europe et l'Amérique du Sud.

Ce vaste chantier vise à faire de Port Réunion un "hub de transbordement" régional en lui permettant d'accueillir des porte-conteneurs géants de dernière génération. Il pourrait être créateur de nombreux emplois.

Le président Hollande ira ensuite à Mayotte où il rencontrera notamment les élus de l'île appelés à plancher sur le "document stratégique Mayotte 2025" qui fixera les grandes lignes du développement du plus jeune département français pour la décennie à venir.

Un discours devant la population sera, selon la présidence française, l'occasion pour le chef de l'Etat de démentir publiquement "une rumeur souvent propagée à Mayotte et dénuée de tout fondement qui voudrait que la gauche envisagerait de restituer l'île aux Comores".

Séparée des Comores par un bras de mer de 70 km de large, Mayotte, administrée par la France depuis l'accession du territoire à l'indépendance en juillet 1975, est toujours revendiquée par Moroni.

François Hollande s'y rendra cependant samedi pour la première visite présidentielle française depuis celle de François Mitterrand en 1990.

Le chef de l'Etat participera au 4e sommet de la Commission de l'océan Indien (COI) qui réunit Madagascar, les Seychelles, Maurice, les Comores et la France. A cette occasion, il rencontrera un à un l'ensemble des dirigeants de ces îles, à commencer par son homologue comorien Ikililou Dhoinine.

"Plutôt que se focaliser à l'infini sur ces problèmes de souveraineté", indique-t-on à l'Elysée, la France entend engager un "cercle vertueux" avec les Comores pour régler les "vrais problèmes", au premier rang desquels l'immigration illégale des Comoriens qui fuient la misère dans leur pays pour rejoindre Mayotte.

ha/cgd/blb/jh

PLUS:hp