NOUVELLES

Euro-2014 - Biedermann et Agnel en quête de rachat

19/08/2014 07:10 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Au lendemain de leur couac sur 400 m libre, l'Allemand Paul Biedermann et le Français Yannick Agnel ont lancé avec plus ou moins de brio leur quête de rachat en entrant en demi-finales du 200 m libre de l'Euro-2014, mardi à Berlin.

Biedermann, recordman du monde de la spécialité, a claqué le meilleur chrono (1:46.62) des séries matinales, loin devant Agnel, le champion olympique et du monde, 3e seulement de sa série pour le 9e temps (1:48.27).

"Il fallait tout donner et c'est ce que j'ai fait", a déclaré Biedermann, tenant du titre toujours affecté d'avoir manqué la finale du 400 m libre pour 7 centièmes de secondes.

"Ce matin, c'était correct, c'était le temps que je visais. Mais il faut prendre étape par étape. Je sens que ça ne va pas être une semaine facile", concédait pour sa part Agnel, avant les demi-finales prévues en début de soirée.

Dans le sillage de sa compatriote Katinka Hosszu (or du 400 m 4 nages), le Hongrois Laszlo Cseh veut rester à 28 ans le patron européen du 4 nages.

Le nageur de Budapest l'a prouvé en entrant avec le meilleur temps (1:59.17) en demi-finales du 200 m 4 nages dont il est quadruple tenant du titre.

Grande favorite du 50 m papillon en soirée, la Suédoise Sarah Sjoestroem a affiché ses ambitions aussi sur 100 m libre, en réalisant le 2e chrono (53.66) pour se qualifier en demies.

La sensation des finales pourrait venir mardi du 100 m brasse messieurs avec l'adolescent (19 ans) britannique Adam Peaty.

Le récent champion du Commonwealth peut lorgner sur le record du monde du Sud-africain Cameron van der Burgh (58.46) dont il s'est approché à 22 centièmes en survolant lundi les demies.

sg/gca

PLUS:hp