NOUVELLES

Des soldats sud-soudanais "tirent en l'air" vers une base de l'ONU, un enfant blessé (ONU)

19/08/2014 10:51 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Des soldats sud-soudanais, célébrant la "Journée des anciens combattants", ont ouvert le feu sur une base de l'ONU hébergeant 40.000 civils dans le nord du Soudan du Sud, blessant un enfant, a annoncé mardi la mission de l'ONU dans le pays (Minuss).

Les militaires "tiraient en l'air" à l'occasion de ce jour rendant hommage aux anciens combattants des décennies de guerre contre Khartoum ayant conduit à l'indépendance du pays en juillet 2011, mais tout "montre que ces tirs en l'air partaient en direction de la base de la Minuss à Bentiu", a indiqué la Mission onusienne dans un communiqué.

Les "tirs nourris" ont duré 30 minutes lundi, et neuf balles ont percuté les bureaux de l'ONU et des blocs d'hébergement, selon la Minuss.

Le Soudan du Sud est ensanglanté depuis mi-décembre par un nouveau conflit, qui a éclaté au sein de l'armée, minée par des antagonismes politico-ethniques exacerbés par la rivalité à la tête du régime entre le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar.

Plus de 40.000 civils, fuyant les combats et les massacres et atrocités commis sur des bases ethniques par les deux camps, s'entassent dans la base de l'ONU à Bentiu, capitale de l'Etat septentrional d'Unité, un des principaux champs de bataille du conflit.

Au total, plus de 100.000 civils ont trouvé refuge dans les bases de l'ONU à travers le pays et craignent pour leur vie, en raison de leur appartenance ethnique, si elles en sortent.

Au moins deux bases de l'ONU ont été attaquées depuis le début du conflit par des hommes armés qui ont ouvert le feu sur des civils réfugiés. Le gouvernement sud-soudanais a un temps accusé l'ONU de donner refuge à des rebelles dans ses bases.

str-pjm/ayv/sd

PLUS:hp