NOUVELLES

Conte décidé à faire de l'Italie "une équipe avec un grand E"

19/08/2014 07:56 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Antonio Conte, le nouveau sélectionneur de l'équipe nationale italienne, s'est dit très "fier" mardi à Rome d'arriver à "un poste que tout le monde lui envie" et décidé à remettre les Azzurri sur le chemin de la victoire.

"Je suis ému de représenter l'Italie qui, avec le Brésil, est l'une des équipes plus importantes au monde, avec 4 étoiles (coupes du monde, ndlr) à son actif", a déclaré Conte, en ajoutant vouloir "en faire une équipe avec un grand E".

"Je suis assis sur le banc que tous les entraîneurs voudraient, c'est un motif de fierté pour moi que Carlo Tavecchio (le nouveau président de la fédération de foot) ait pensé à moi", a-t-il ajouté devant une salle remplie de journalistes.

Il a reconnu que la sélection italienne traversait un "moment difficile" après avoir été éjectée du Mondial au Brésil dès la première phase.

"Je n'ai jamais eu peur des défis, je suis convaincu que nous réussirons à nous relever car la place de l'Italie est dans les tout premiers au monde", a ajouté celui qui vient d'enchaîner trois victoires de championnat d'Italie en tant qu'entraîneur de la Juventus de Turin.

Conte a souligné qu'il vivait chaque victoire et défaite comme une question de vie ou de mort. "Pour moi la victoire a toujours été une douce condamnation alors que la défaite est comme une mort temporaire", a-t-il dit.

Interrogé sur la valeur des joueurs à disposition actuellement de la Nazionale, il s'est dit "convaincu que l'Italie avait de bons joueurs", estimant que l'important était de "créer un esprit d'équipe" afin de "combler le fossé technique avec d'autres équipes mieux préparées".

Conte s'est énervé lorsqu'un journaliste lui a demandé si les sponsors, et notamment Puma qui va financer une partie de son contrat d'entraîneur, pourraient conditionner la sélection de tel ou tel joueur.

"Celui qui connaît Antonio Conte sait parfaitement que rien ni personne ne décidera à ma place, rien ni personne jamais !", a-t-il lancé.

Sur l'attitude de joueurs parfois un peu rebelles, comme Mario Balotelli, accusé par certains médias de ne pas s'être donné à fond lors du dernier Mondial, Conte a été tout aussi clair.

"Je ne veux pas parler de tel ou tel joueur, tous les joueurs italiens peuvent être convoqués mais la convocation doit être méritée. Moi j'évalue les joueurs mais aussi les hommes", a déclaré Conte.

Il a souligné qu'il se baserait à la fois sur ce qu'il verrait sur les terrains de foot et en dehors. "J'ai toujours fait comme ça: dans les moments de difficulté les qualités humaines sont plus importantes, je préfère un bon joueur excellent homme que le contraire".

fka/ljm/gca

PLUS:hp