POLITIQUE

Richard Bergeron compare Denis Coderre à Rob Ford

18/08/2014 02:38 EDT | Actualisé 18/10/2014 05:12 EDT
Bloomberg via Getty Images
Denis Coderre, mayor of Montreal, speaks during an interview in New York, U.S., on Monday, April 14, 2014. Coderre, former Canadian immigration minister, was elected mayor of Quebec's largest city in November of last year. Photographer: Scott Eells/Bloomberg via Getty Images

Le chef de l'opposition à l'hôtel de ville de Montréal, Richard Bergeron, accuse le maire Denis Coderre d'avantager les ex-banlieues au détriment des quartiers centraux dans sa réforme du financement des arrondissements. Il utilise, selon lui, une technique déjà employée par le maire de Toronto, Rob Ford.

Un texte de François Cormier Twitter Courriel

« C'est une réforme qui vise à récompenser ceux qui ont voté du bon bord et à punir ceux qui ont voté du mauvais bord » insiste le chef de Projet Montréal. « C'est uniquement sur la réforme que je compare Denis Coderre à Rob Ford. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit » a précisé Richard Bergeron.

Selon les calculs de Projet Montréal, 19 élus de l'équipe Coderre se trouvent dans les arrondissements qui bénéficieront d'une hausse de leur budget. « C'est la moitié de son équipe » ajoute Richard Bergeron.

La formation politique a donc décidé de partir en guerre contre cette réforme et lancera bientôt une offensive publicitaire, essentiellement dans des médias locaux. Le maire de l'arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, François-William Croteau, prévient qu'il y aura « des fermetures de bibliothèques, moins d'entretien, moins de recyclage et moins d'animation » dans les arrondissements qui recevront moins de financement.

Moins de déneigement sur le Plateau-Mont-Royal

Le maire d'arrondissement, Luc Ferrandez, accuse également Denis Coderre de faire en sorte qu'il y ait moins de déneigement sur le Plateau-Mont-Royal l'hiver prochain. En conférence de presse, il a brandi un document envoyé par la Ville de Montréal lui indiquant qu'il aurait moins de budget pour le déneigement en 2014-2015. « Les gens doivent le savoir » affirme Luc Ferrandez.

Réplique de Denis Coderre

Denis Coderre se défend de vouloir avantager les arrondissements dont les citoyens ont davantage voté pour lui lors de l'élection du 3 novembre 2013.

« Il y a des maires de ma formation politique qui voient leur budget amputé ».

Le maire estime qu'il était nécessaire d'avoir une meilleure répartition des sommes à Montréal et qu'il doit y avoir une justice entre les arrondissements.


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



INOLTRE SU HUFFPOST

Canadien-Rangers: le maire Denis Coderre honore son pari