POLITIQUE

Hydro-Québec : les technologues menacent d'entrer en grève dès la fin du mois

18/08/2014 06:59 EDT | Actualisé 18/10/2014 05:12 EDT
CP

MONTRÉAL - Les technologues d'Hydro-Québec, qui travaillent notamment dans les sphères des télécommunications, du génie civil et de l'électrique, menacent d'entrer en grève dès la fin du mois et du même coup nuire à la capacité d'exportation d'électricité de la société d'État.

Le Syndicat des technologues d'Hydro-Québec, affilié au SCFP-Québec, a transmis lundi un avis de grève aux dirigeants de la société d'État. Les technologues sont prêts à mettre un terme à leurs activités dès le 28 août.

Cette grève pourrait affecter la capacité d'exportation d'énergie d'Hydro-Québec, mais aussi divers chantiers en cours et à venir dans la province, a indiqué le syndicat dans un communiqué.

Le président de l'organisation syndicale, Michel Drapeau, a affirmé que les moyens de pression n'auront «aucun impact négatif» sur la population du Québec.

Il affirme que les enjeux principaux du conflit avec l'employeur sont le régime de retraite, l'organisation du travail, le maintien du pouvoir d'achat et la sous-traitance.

Ses membres ont voté en juin à 95 pour cent en faveur du déclenchement de moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève.

Le syndicat des technologues représente 2500 techniciens sur l'ensemble du territoire québécois. Ses membres travaillent dans 24 spécialités différentes.