NOUVELLES

GB: les Sikhs d'Afghanistan en quête d'informations sur leurs rescapés

18/08/2014 02:50 EDT | Actualisé 17/10/2014 05:12 EDT

Les Sikhs d'Afghanistan tentaient lundi de contacter les familles des 34 immigrants clandestins issus de leur communauté qui ont été découverts ce week-end en Angleterre dans un conteneur d'un bateau en provenance de Belgique.

Les employés du port de Tilbury (est de l'Angleterre), près de Londres, ont découvert samedi un homme mort et 34 migrants en vie dans un conteneur après avoir entendu des cris et des gens taper sur les parois de la cage métallique.

Selon la police britannique, tous les survivants, incluant 13 enfants, sont des Sikhs originaires d'Afghanistan, en proie à une guerre opposant les forces de l'Otan et leurs alliés afghans aux talibans.

"Je ne savais rien de cette histoire jusqu'à ce que des premières informations apparaissent dans les médias. J'essaie de contacter les familles qui pourraient être mélées à cette affaire", a expliqué lundi à l'AFP Rawel Singh, un leader connu de la minorité sikhe en Afghanistan. "Je cherche de toute urgence plus d'informations".

M. Singh, qui est le vice-président du Conseil afghan des Sikhs et des hindous, estime que seulement quelques milliers de Sikhs vivent encore en Afghanistan, plusieurs ayant trouvé refuge à l'étranger en raison des guerres qui déchirent le pays depuis trois décennies.

Et les Sikhs qui sont restés au pays sont victimes de discrimination, affirme-t-il. "C'est pourquoi plusieurs Sikhs sont forcés de quitter l'Afghanistan", où ils vivent regroupés avec les hindous dans des quartiers de Kaboul, Jalalabad et Kandahar.

Au cours des dernières années, les sikhs afghans ont préféré migrer vers l'Australie ou la Russie que la Grande-Bretagne, a souligné M. Singh.

La compagnie de transport maritime P&O a indiqué samedi que le conteneur dans lequel ont été trouvés les rescapés était arrivé sur le quai du port de Zeebruges, en Belgique, une heure avant d'être chargé sur le ferry.

Deux heures plus tard, le bateau a commencé sa traversée de huit heures vers Tilbury.

Outre les 64 conteneurs, le ferry transportait 72 remorques et cinq camions et leurs chauffeurs. Les autorités britanniques collaborent avec leurs homologues belges dans cette enquête.

En 2000, les corps de 58 Chinois morts asphyxiés avaient été découverts dans le conteneur scellé - dont la bouche d'aération avait été fermée - d'un camion frigorifique qui venait d'effectuer la traversée entre Zeebruges et Douvres (sud de l'Angleterre). Seuls deux migrants avaient survécu.

mam-bgs/gl/jh

PLUS:hp