NOUVELLES

USA/Ferguson: "Je resterai autant qu'il le faudra", promet le chef du maintien de l'ordre

17/08/2014 04:40 EDT | Actualisé 17/10/2014 05:12 EDT

"Je resterai là autant qu'il le faudra", a promis dimanche, sous les applaudissements, le responsable du maintien de l'ordre de la petite ville américaine de Ferguson (centre), secouée par des émeutes depuis qu'un policier a abattu un jeune Noir il y a une semaine.

"Je porte cet uniforme et face à vous je vous dis que je suis désolé", a lancé le capitaine Ron Johnson, un Noir, lors d'une cérémonie en hommage à la victime, Michael Brown, 18 ans, abattu le 9 août par le policier Darren Wilson.

"Vous êtes ma famille, vous êtes mes amis et je suis vous. Je m'engage à vous protéger", a ajouté dans un discours empreint d'émotion le chef de la police de la route, qui a pris la relève jeudi de la police locale, critiquée pour sa brutalité et sa communication confuse dans l'enquête.

Des centaines de personnes s'étaient rassemblées dimanche dans une église de Ferguson pour demander justice après la mort de Michael Brown, qui a provoqué une semaine de manifestations pacifiques, d'émeutes sporadiques et l'instauration d'un couvre-feu samedi soir.

Indiquant avoir rencontré la veille des membres de la famille du jeune garçon, le chef de la police a estimé qu'ils l'avaient "fait pleurer et rempli de honte".

Evoquant l'enquête et les circonstances toujours controversées du meurtre, il a promis de dire aux habitants tout ce qu'il savait. "Mes mots seront honnêtes. Et quoiqu'on me dise en coulisses je vous le dirai".

S'associant à la douleur de la communauté noire, il a évoqué son propre fils, "mon fils noir qui porte des pantalons baggy, qui met sa casquette de travers et qui a des tatouages sur les bras". "Mais c'est mon bébé", a-t-il ajouté.

"Continuons à montrer à ce pays qui nous sommes. (...) Nous devons remercier Michael pour sa vie, pour le changement qu'il apporte et qui nous rend meilleurs", a-t-il poursuivi.

oh-are/ff

PLUS:hp