NOUVELLES

Les "Ninja Turtles" gardent la tête du box-office nord-américain

17/08/2014 05:20 EDT | Actualisé 17/10/2014 05:12 EDT

Les potaches "Ninja Turtles" gardent la tête du box-office nord-américain devant "Les gardiens de la Galaxie" et ses super-héros, selon les chiffres provisoires publiés dimanche par Exhibitor Relations.

Les quatre héros à carapace, chargés de sauver New York des griffes des méchants, ont engrangé 28,4 millions de dollars, soit la belle performance de 117,6 millions en à peine deux semaines d'exploitation.

"Les gardiens de la Galaxie", qui avaient réussi des débuts fracassants avec 94 millions de dollars le week-end de sa sortie, récoltent cette semaine 24,7 millions (222,3 au total).

Trois nouveautés ont attiré ensuite les faveurs du public.

La comédie "Let's be Cops", où deux copains déguisés en policiers sont pris pour des vrais, recueille 17,7 millions de dollars.

"Expendables 3" où un cocktail de superstars -- Sylvester Stallone, Arnold Schwarzenegger, Mel Gibson, Harrison Ford, etc -- reprennent du service pour combattre un trafiquant d'armes, s'adjuge 16,2 millions.

"The Giver", avec Jeff Bridges et Meryl Streep, rapporte 12,7 millions de dollars. Tiré d'un roman pour adolescents signé Loïs Lowry, le film raconte un futur où les émotions ont été supprimées de l'humanité.

"Black storm", film catastrophe climatique et technologique qui emmène le spectateur au coeur de violentes tornades, a récolté 7,7 millions de dollars soit 31,3 millions en deux semaines et prend la sixième position.

A la septième place, "Les recettes du bonheur", une comédie sucrée de Lasse Hallström coproduite par Steven Spielberg et Oprah Winfrey, dans laquelle la cuisine incarne à la fois le choc des cultures et un pont entre les peuples, récolte 7,1 millions (23,6 millions de dollars).

La jolie "Lucy" de Luc Besson, dans lequel Scarlett Johansson démultiplie les capacités de son cerveau, tombe à la huitième place (5,3 millions de dollars, 107,5 millions au total) devant "Sexy Dance 5 - All in Vegas", sur l'ascension d'un danseur de rue, qui grappille 2,7 millions de dollars pour sa deuxième semaine.

"Boyhood", une expérience unique de cinéma qui, filmée chaque année de 2002 à 2013, raconte l'évolution d'une famille de la classe moyenne américaine du Texas, se hisse à la dixième place avec 2,1 millions (13,8 en six semaines). La presse spécialisée américaine, notamment la bible d'Hollywood "Variety", le considère comme un probable prétendant aux Oscars.

ff/are

PLUS:hp