NOUVELLES

L'engagement britannique en Irak pourrait durer des mois (ministre de la Défense)

17/08/2014 09:48 EDT | Actualisé 17/10/2014 05:12 EDT

L'engagement du Royaume-Uni en Irak n'est pas seulement humanitaire et pourrait durer plusieurs mois, a déclaré le ministre britannique de la Défense, selon le quotidien The Guardian qui s'en est fait l'écho lundi.

"Nous pourrions très bien dans les semaines et les mois qui viennent avoir besoin de recourir à d'autres moyens pour aider à sauver des vies (...) et nous allons avoir à nouveau besoin de vous et des observations que vous pourrez nous fournir", a dit Michael Fallon à des pilotes et d'autres membres de la Royal Air Force basés à Akrotiri, à Chypre, selon des propos rapportés par le quotidien.

"Ce n'est pas simplement une mission humanitaire. Avec d'autres pays en Europe nous sommes déterminés à faire ce que nous pouvons pour aider le gouvernement irakien à combattre cette forme nouvelle et très radicale de terrorisme promue par l'EI (Etat islamique)", a-t-il ajouté.

Un porte-parole du ministère de la Défense a confirmé ces déclarations, soulignant toutefois qu'elles datent de samedi.

Dimanche, le Premier ministre britannique David Cameron a estimé dans une tribune que le Royaume-Uni devait employer toutes ses "capacités militaires" pour stopper l'avancée des jihadistes de l'EI, sans pour autant déployer de troupes au sol.

Selon le journal The Times, quelques soldats britanniques se sont brièvement rendus dans le Kurdistan irakien (nord) la semaine dernière, dans le but de préparer un éventuel déploiement d'hélicoptères Chinook pour secourir des membres de la communauté yazidie.

Six avions de combat Tornado et un drone ont commencé à survoler la zone kurde afin de surveiller les déplacements des jihadistes. Ces informations pourraient aider l'armée irakienne à planifier des attaques, écrit Le Times, qui y voit un pas de plus du Royaume-Uni vers un "rôle direct dans les combats".

nol/fb/myl/jr

PLUS:hp