NOUVELLES

France - La blessure, seul contrariété du Paris SG

17/08/2014 07:46 EDT | Actualisé 17/10/2014 05:12 EDT

Qui peut contrarier le Paris SG cette saison ? Les blessures, puisqu'après Thiago Silva, c'est Zlatan Ibrahimovic qui a été touché, comme Gregory Van der Wiel, sans oublier Thiago Motta, victime du coup de tête de Brandao.

. Silva-Ibra la semaine noire

Laurent Blanc, coach du PSG, l'a dit. Il est pressé que le mois d'août finisse car il a remarqué que c'était une période de l'année où il y a avait de la "casse, des blessures" dans les clubs. L'ancien sélectionneur des Bleus a été servi cette semaine. Lundi, le PSG s'est déplacé à Naples pour honorer une promesse d'amical faite au moment du recrutement d'Edinson Cavani. La victoire (2-1) a été ternie par la sortie précoce sur blessure de Thiago Silva, joueur vedette de la défense parisienne. "O Monstro", touché à une cuisse, sera indisponible "plusieurs semaines" selon la terminologie du club. Sans doute autour d'un mois selon les protocoles médicaux en vigueur pour cette "lésion musculaire au niveau des ischios-jambiers droits". Le Brésilien a sans doute voulu revenir trop vite pour tourner la page noire du Mondial de la Seleçao. Blanc n'a pas caché sa responsabilité, se déclarant "fautif" devant la presse pour l'avoir aligné lors de ce match mal placé entre deux rencontres de L1.

Et cinq jours plus tard, samedi, c'est l'autre star du PSG, "LA" star même, Zlatan Ibrahimovic, qui a également quitté le terrain dès les premières minutes de la victoire contre Bastia (2-0). Une blessure "étrange" selon Blanc, le Suédois s'étant fait mal tout seul au niveau des cotes lors d'une rotation de son buste. L'indisponibilité du joueur n'a pas été établie, mais le fait que le colosse ait demandé à sortir laisse l'encadrement du PSG dans l'expectative.

"Avoir Ibra et Thiago Silva blessés, ce n'est pas rien", a regretté Blanc, alors qu'il avait tout pour être heureux, puisqu'il reconnaît lui même que son équipe est "mieux" dans le jeu, et en "avance" par rapport à l'année dernière.

. Van der Wiel, Motta: l'effet Brandao

Si les deux anciens joueurs de l'AC Milan se sont blessés seuls, ce n'est pas le cas de deux autres joueurs du PSG. Blanc a révélé après le match contre Bastia qu'il n'avait pas prévu au départ de faire entrer si tôt sa nouvelle recrue Serge Aurier en défense. Ce fut une obligation après la blessure de Gregory Van der Wiel, dos bloqué à la suite d'un "coup de genou de +notre ami+ Brandao, encore", selon les termes de Blanc. Là non plus, l'indisponibilité éventuelle du Néerlandais n'est pas connue. S'il n'est pas aussi incontournable que Zlatan et Thiago Silva, Van der Wiel s'est toutefois signalé samedi par un centre limpide pour Lucas sur l'ouverture du score.

Van der Wiel a été blessé dans le match par Brandao. Thiago Motta l'a été après la rencontre... Les images captées par les caméras de surveillance des couloirs du Parc des Princes n'ont pas fini de tourner: Brandao attend Motta, lui assène un coup de tête et s'enfuit pendant que sa victime saigne du nez.

Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi estimait samedi soir que le nez du milieu italo-brésilien était cassé "à 90%". La durée de son indisponibilité déterminera d'ailleurs en partie la sanction qu'encoure Brandao. Si l'interruption temporaire de travail est supérieure à 8 jours, Brandao peut écoper jusqu'à deux ans de suspension ferme. Motta peut-il rejouer tout de suite ? Avec éventuellement un masque de protection ?

. Solutions, mais la C1 approche

Dans l'immédiat, Blanc dispose de solutions de rechange à chaque poste concerné par des pépins physiques: Marquinhos a fait le métier aux côtés d'un David Luiz sobre en défense centrale contre Bastia, Edinson Cavani et Lucas ont marqué en l'absence d'"Ibra", Aurier est bien entré en jeu à la place de "VdW" et Blaise Matuidi pourra remplacer Thiago Motta en cas de besoin. Les équipes de L1 sont toutes en rodage en ce moment et une trêve internationale arrive début septembre, ce qui avantage le PSG. Mais il ne faudrait pas que l'infirmerie reste trop pleine trop longtemps, car dès le 16 septembre, la Ligue des champions reprend. Le PSG connaîtra au tirage au sort le 28 août ses adversaires.

pgr/dhe

PLUS:hp