NOUVELLES

Convoi humanitaire russe: la Croix-Rouge n'a pas commencé l'inspection

17/08/2014 03:20 EDT | Actualisé 16/10/2014 05:12 EDT

Les représentants du Comité international de la Croix-Rouge sont à l'endroit où se trouve le convoi humanitaire russe destiné à l'est de l'Ukraine, mais l'inspection n'a pas encore commencé, a déclaré une porte-parole du CICR à Moscou.

"Nos représentants sont avec le convoi. Pour l'instant ils n'inspectent pas le contenu" des camions, a dit à l'AFP Viktoria Zotikova.

"Un accord a été trouvé hier (samedi) sur les modalité de l'inspection, mais l'inspection officielle n'a pas encore commencé. Je doute qu'elle commence aujourd'hui" (dimanche), a-t-elle poursuivi.

Un représentant du ministère russe des Situations d'urgence en charge du convoi, Sergueï Karavaïtsev a également indiqué à l'AFP qu'un représentant de la Croix-Rouge était sur place mais qu'il ne "faisait que regarder".

"La situation avec le convoi n'a pas changé. La Croix-Rouge n'a pas commencé l'inspection", a aussi déclaré à Kiev Serguiï Astakhov, porte-parole des gardes-frontières ukrainiens qui sont également sur place.

Les quelque 300 camions russes, porteurs de 1.800 tonnes d'aide selon Moscou, sont bloqués depuis jeudi à une trentaine de km du poste-frontière russe de Donetsk, dans la localité russe de Kamensk-Chakhtinski.

Kiev et Moscou sont tombés d'accord sur "la façon de procéder à l'inspection du convoi" d'aide humanitaire, a déclaré samedi Pascal Cuttat, responsable du Comité international de la Croix-Rouge en Russie. La Croix-Rouge attend des "garanties de sécurité" pour le transport de l'autre côté de la frontière.

Et Kiev, qui a reconnu samedi soir la "légalité" du convoi russe, selon un communiqué publié sur le site internet du gouvernement, doit encore donner son feu vert officiel à l'entrée du chargement sur son territoire.

all-del-neo/pt

PLUS:hp