NOUVELLES

Euro-2014 - Lavillenie, Perkovic et Saludakha, triplés en or

16/08/2014 02:25 EDT | Actualisé 16/10/2014 05:12 EDT

Trois triplés en or, signés par le perchiste français Renaud Lavillenie, la discobole croate Sandra Perkovic et l'Ukrainienne Olha Saladukha au triple saut, ont ponctué l'avant-dernière journée des Championnats d'Europe d'athlétisme, samedi à Zurich.

Mais la palme revient à la costaude de Zagreb, auteure d'une meilleure performance mondiale (MPM) de la saison, avec 71,08 m.

Cela faisait 22 ans -Sandra avait alors deux ans- qu'une discobole n'avait lancé aussi loin.

Scénario déjà vu aux Mondiaux 2013 à Moscou: Mélina Robert-Michon a dû s'incliner face à la supériorité de Perkovic, mais l'argent recueilli par la Française permet aux Bleus d'égaler leur record de 18 médailles dans un championnat continental, établi en 2010 à Barcelone.

Détenteur du record du monde depuis février dernier -6,16 m en salle-, Lavillenie a eu recours à seulement deux sauts -5,65 m et 5,80 m- pour conserver l'or.

Il a ensuite franchi 5,90 m, au deuxième essai, avant d'échouer par trois fois à 6,01 m, mesure qui aurait constitué un nouveau record des championnats d'Europe.

Lavillenie devient le deuxième dans l'histoire de sa discipline à décrocher trois titres européens consécutifs, après l'Allemand Wolfgang Nordwig (1966, 1969, 1971).

"Mes objectifs maintenant? Je veux l'or aux Mondiaux 2015 (à Pékin) et un autre or aux JO-2016. Et je veux enrichir ma collection de médailles d'or", a insisté le perchiste de poche, champion olympique à Londres.

De l'or pour la paix

La marge de Saladukha était moindre que pour Perkovic et Lavillenie. Effectivement, l'Ukrainienne a devancé de peu la Russe Yekaterina Koneva (14,73 à 14,69 m), en pleurs à la fin du concours.

"Mon début de saison n'a pas été bon en raison de la situation en Ukraine. J'ai quitté ma ville natale (Donetsk) et c'est maintenant dangereux là-bas. Ma famille, avec ma fille, est en Crimée. Je ne l'ai pas vue depuis un mois et ils me manquent beaucoup", a souligné la triple sauteuse. Avant d'ajouter: "La médaille d'or, c'est important, mais ce que je désire le plus c'est la paix dans le monde".

Pour son deuxième titre continental, le Hongrois Krisztian Pars, champion olympique, a ajouté la manière avec une MPM (82,69 m).

La Néerlandaise Sifan Hassan n'a pas réussi à réaliser le doublé en demi-fond. Victorieuse la veille du 1500 m, l'athlète d'origine éthiopienne partie trop tard de derrière, n'a récolté qu'une médaille d'argent sur 5000 m, l'épreuve proposant une finale directe.

Au tableau des médailles, la France (18) et la Grande-Bretagne (15) ont poursuivi leur mano a mano.

Lauréate en matinée d'un marathon rendue difficile par quatre ascensions, Christelle Daunay, 39 ans, avait idéalement lancé l'équipe de France.

Les quatre relais dominicaux seront le juge de paix pour la conclusion de l'Euro-2014. Et, dans ce domaine, les Britanniques sont mieux armés.

asc/gca

PLUS:hp