NOUVELLES

Plus de 12 000 $ pour retirer les autocollants des camions de pompiers

15/08/2014 08:01 EDT | Actualisé 15/08/2014 08:01 EDT
Ici Radio Canada

L'« opération autocollants » lancée par la Coalition syndicale pour la libre négociation a déjà coûté au moins 12 000 $ en nettoyage à la Ville de Montréal, a appris Radio-Canada.

Selon des documents obtenus grâce à la Loi sur l'accès à l'information, 108 véhicules du service incendie de la Ville ont été nettoyés entre le 23 juillet et le 2 août, au coût de 115 $ chacun. La facture totalise 12 474 $.

Ce montant exclut les véhicules du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

L'« opération autocollants » lancée il y a un mois s'est rapidement répandue à travers la province. Elle vise à dénoncer le projet de loi 3 sur les régimes de retraite des employés municipaux, déposé en juin dernier.

En guise de réponse, plusieurs municipalités ont déjà commencé le nettoyage des véhicules municipaux.

À Granby, la Ville a envoyé la facture directement aux syndicats.

À Montréal, le maire Denis Coderre entend lui aussi leur refiler la facture. Mais dès le début de l'opération nettoyage, les syndicats ont répliqué en envoyant une mise en demeure à la Ville, arguant que les employés ont « le droit de s'exprimer ».

Les bureaux de la mairesse de Sainte-Julie et présidente de l'Union des municipalités du Québec, Suzanne Roy, l'entrée des bureaux du premier ministre, Philippe Couillard, et les bureaux des ministres Yves Bolduc et Sam Hamad ont également été visés par cette « campagne de visibilité » syndicale.

INOLTRE SU HUFFPOST

Régimes de retraite: manif à Montréal