NOUVELLES

Les Ukrainiens attendent toujours d'inspecter le convoi humanitaire à un poste-frontière russe (OSCE)

15/08/2014 07:12 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

Les douaniers et gardes-frontières ukrainiens se tenaient prêts vendredi, au poste-frontière russe de Donetsk, à inspecter un convoi humanitaire russe destiné aux populations de l'Est de l'Ukraine, toujours stationné en début d'après-midi à une trentaine de kilomètres de là, a affirmé l'OSCE.

Paul Picard, chef de la mission d'observation de l'OSCE dans la région, a indiqué à l'AFP que l'inspection n'avait pas commencé, démentant des informations données plus tôt dans la journée par un porte-parole militaire ukrainien, Léonid Matioukhine.

"Aucun camion n'est arrivé au poste-frontière de Donetsk", a déclaré le représentant de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Les douaniers et gardes-frontières ukrainiens ont passé la frontière entre l'Ukraine et la Russie pour travailler avec leurs homologues russes, en vue de donner leur feu vert au passage de près de 300 camions d'aide humanitaire destinée aux populations de l'Est du pays, en proie à de violents combats entre forces régulières ukrainiennes et séparatistes pro-russes, a-t-il précisé.

Des journalistes de l'AFP présents sur place ont confirmé qu'il n'y avait aucun camion sur les lieux.

Peu avant, ces journalistes avaient observé la présence du convoi dans la localité de Kamensk-Chakhtinski, où il est stationné depuis jeudi soir, à une trentaine de kilomètres du poste-frontière de Donetsk.

Accompagnés de représentants du ministère russe des Situations d'urgence, plusieurs journalistes dont ceux de l'AFP ont pu ouvrir une dizaine de ces camions et ils ont observé la présence de sacs de farines, de sucres, et de bouteilles d'eau.

Vendredi matin, le porte-parole militaire ukrainien, Léonid Matioukhine, avait déclaré que "l'inspection avait commencé à 10H00 (07H00 GMT) au poste-frontière Donetsk (Russie)".

all-lap/bb/pt

PLUS:hp