NOUVELLES

LE MONDE EN BREF DU 16 AOUT

15/08/2014 11:00 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

Voici le Monde en bref du samedi 16 août 2014 à 03H00 GMT:

BRUXELLES - Les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont cautionné vendredi, comme le souhaitait la France, les livraisons d'armes aux combattants kurdes qui luttent contre les jihadistes de l'Etat islamique (EI) en Irak.

"C'est une décision importante, et d'autres pays devraient suivre une voie identique ou voisine à celle de la France", s'est félicité le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius. La France, comme l'Italie et la Grande-Bretagne, étaient soucieuses que l'UE fasse le maximum pour renverser le rapport de force en Irak.

NATIONS UNIES - Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi à l'unanimité une résolution qui vise à empêcher le recrutement et le financement des jihadistes en Syrie et en Irak.

Il a aussi ajouté les noms de six extrémistes, parmi lesquels des responsables de l'Etat islamique et du Front al-Nosra originaires d'Arabie Saoudite ou du Koweit, sur une liste d'individus soumis à des sanctions internationales pour leurs liens avec al-Qaïda. Ces sanctions consistent en un embargo sur les armes, des gels d'avoirs et une interdiction de voyager.

KIEV - L'Ukraine a affirmé vendredi avoir en partie détruit une colonne de blindés russes entrée la veille sur son territoire.

Il s'agirait de 23 véhicules blindés de transport de troupes russes, appuyés par des véhicules logistiques, qui selon des journalistes britanniques avaient traversé la frontière jeudi soir près du poste-frontière de Donetsk, par où doit passer un convoi humanitaire russe destiné aux populations victimes de quatre mois de conflit dans l'est de l'Ukraine.

Le président ukrainien Petro Porochenko a affirmé qu'"une grande partie de ce matériel a été détruite dans la nuit (de jeudi à vendredi) par l'artillerie ukrainienne".

MOSCOU - Moscou a démenti une telle incursion, et dénoncé des "tentatives de faire échouer" l'entrée d'un convoi humanitaire russe dans l'Est de l'Ukraine, mettant en garde contre les "conséquences" de tels projets.

WASHINGTON - L'augmentation de l'activité russe pour déstabiliser l'Ukraine ces dernières semaines est "extrêmement dangereuse et provocatrice", a dénoncé vendredi soir dans un communiqué Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil de sécurité nationale du président Barack Obama.

"La Russie n'a aucun droit d'envoyer des véhicules, des personnes ou du matériel de quelque sorte que ce soit en Ukraine, sous aucun prétexte, sans avoir l'autorisation du gouvernement ukrainien", a affirmé Mme Hayden, précisant que les Etats-Unis s'employaient actuellement à confirmer ces informations.

GENEVE - Le Dr Joanne Liu, directrice de Médecins sans frontières (MSF), a lancé vendredi un cri d'alarme concernant l'épidémie d'Ebola, qui se propage plus rapidement que prévu dans une contexte qui "se détériore plus vite que notre capacité à y faire face".

"Si on ne stabilise pas la situation au Liberia, on ne parviendra jamais à stabiliser la région (...) Tous les gouvernements doivent se mobiliser. Il faut le faire maintenant si nous voulons contenir cette épidémie", a-t-elle déclaré, parlant d'un engagement d'au moins six mois.

En cinq mois, cette épidémie d'Ebola, la plus grave depuis l'apparition de cette fièvre hémorragique en 1976, a fait 1.145 morts, selon le dernier bilan de l'OMS arrêté au 13 août : 380 en Guinée, 413 au Liberia, 348 en Sierra Leone et quatre au Nigeria.

FREETOWN - Le président sierra-léonais Ernest Koroma a annoncé vendredi la construction de plusieurs centres de traitement d'Ebola dans le pays, en plus des deux existants. Ces centres seront notamment construits par la Croix-Rouge et MSF.

DAKAR - Le Programme alimentaire mondial de l'ONU, à la demande de l'OMS, va étendre ses interventions à un million de personnes en Sierra Leone, au Liberia et en Guinée pour empêcher une crise alimentaire.

GAZA - Les habitants de Gaza ont prié vendredi pour la première fois depuis le début de la guerre avec une relative confiance dans le fait qu'ils ne seraient pas tués par un missile israélien.

Jamais auparavant depuis le déclenchement des hostilités le 8 juillet, les habitants de la ville de Gaza n'avaient pu s'adonner au rituel essentiel de la prière du vendredi sans craindre de mourir.

FERGUSON (Etats-Unis) - Le jeune Noir abattu par un policier à Ferguson, dans le Missouri, dont la mort avait provoqué plusieurs jours d'émeutes, est suspecté de vol, a rapporté vendredi la police, alors que le calme semblait revenir dans la ville à la suite d'un relèvement des forces de l'ordre.

Le jeune Michael Brown âgé de 18 ans aurait tenté de dérober plusieurs paquets de cigarillos dans un magasin, se comportant "agressivement", avant d'être arrêté et abattu, selon la police.

SEOUL - Le pape François a béatifié samedi à Séoul 124 catholiques sud-coréens en présence de centaines de milliers de fidèles qu'il a interrogés sur le sens du sacrifice dans un monde déchiré entre l'abondance matérielle et la plus grande pauvreté.

MOGADISCIO - Des combats ont opposé vendredi à Mogadiscio les forces somaliennes, appuyées par celles de l'Union africaine (Amisom), à la milice d'un ancien responsable local qu'elles voulaient désarmer.

L'Amisom a affirmé que les combats étaient terminés et avoir eu le dessus. Aucun bilan précis n'était disponible mais un responsable somalien et le chef de milice visé ont fait état de victimes --morts et blessés.

PANAMA - Panama a fêté vendredi les 100 ans de son célèbre canal, construction emblématique du XXe siècle qui a bouleversé le commerce mondial en reliant les océans Atlantique et Pacifique.

Un chantier pharaonique, démarré en 2007 et d'un budget de plus de 5 milliards de dollars (3,9 milliards d'euros), est en cours pour équiper le canal d'un troisième jeu d'écluses, permettant le passage de navires transportant 12.000 à 15.000 conteneurs, contre 5.000 actuellement, pour doubler le transit à 600 millions de tonnes/an.

Le projet, déjà accompli aux trois quarts, accumule un retard de plus d'un an, ralenti notamment par un contentieux avec le consortium chargé des travaux, dirigé par l'espagnol Sacyr, qui réclamait une rallonge.

glr/jr

PLUS:hp