NOUVELLES

Le ministère russe de la Défense dément qu'un convoi militaire russe soit entré en Ukraine

15/08/2014 01:37 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

Le ministère russe de la Défense a démenti vendredi qu'un convoi militaire russe soit entré en Ukraine, après des déclarations de Kiev selon lesquelles l'artillerie ukrainienne aurait détruit des blindés russes entrés en territoire ukrainien.

"Il n'y a aucun convoi militaire russe qui aurait traversé la frontière entre la Russie et l'Ukraine", a déclaré un responsable du ministère, le général Igor Konachenkov, cité par les agences de presse russes. Les forces ukrainiennes "détruisent des fantômes", a-t-il ironisé.

Le président ukrainien Petro Porochenko a déclaré vendredi au Premier ministre britannique David Cameron que l'artillerie ukrainienne avait détruit une partie d'un convoi militaire russe entré, selon Kiev, en territoire ukrainien.

Des journalistes britanniques ont affirmé qu'un convoi militaire russe avait passé la frontière, et le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen a confirmé une "incursion" russe en territoire ukrainien.

Le général Konachenkov a fustigé les responsables occidentaux qui lancent des accusations fondées selon lui sur des "fantasmes" rapportés par des journalistes.

Il a critiqué "ces discussions que certains publient depuis des jours sur Twitter" sur de supposées incursions russes en Ukraine au lieu de décrire "le meurtre de masse de civils pacifiques qui se déroule dans le centre de l'Europe en raison du pilonnage à grande échelle de villes".

Le général Konachenko se référait aux victimes civiles des combats entre les insurgés prorusses et l'armée régulière ukrainienne qui assiège Donetsk et Lougansk, les deux bastions des séparatistes dans l'est.

Dans un entretien téléphonique avec son homologue américain Chuck Hagel, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou a critiqué vendredi l'utilisation d'armes lourdes contre des zones civiles par l'armée ukrainienne.

La Russie juge "inacceptable l'utilisation par les forces gouvernementales (ukrainiennes) de l'aviation militaire et d'armes lourdes, y compris des lance-roquettes, contre des civils pacifiques et contre les infrastructures civiles", a déclaré le ministre selon un communiqué du ministère de la Défense cité par l'agence de presse russe RIA-Novosti.

rl/plh

PLUS:hp