NOUVELLES

Le chef rebelle de Donetsk accuse Kiev de retarder l'aide humanitaire russe

15/08/2014 02:27 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

Le chef de la République populaire de Donetsk autoproclamée, Alexandre Zakhartchenko, a accusé vendredi Kiev de retarder délibérément l'aide humanitaire russe dont les habitants du bastion rebelle ont désespérément besoin.

"Actuellement, la République populaire de Donetsk est dans une situation humanitaire très préoccupante et l'aide que la Russie nous envoie et que nous n'avons toujours pas reçue, nous en avons besoin comme de l'oxygène", a déclaré M. Zakhartchenko au cours d'une conférence de presse dans le fief rebelle.

"Ce n'est pas seulement l'armée ukrainienne qui ne veut pas que l'aide humanitaire nous parvienne et empêche qu'elle nous parvienne. En réalité, (...) le gouvernement ukrainien l'en empêche avec tous les obstacles possibles, légaux ou autres", a-t-il ajouté.

Le convoi d'aide humanitaire russe était toujours bloqué vendredi soir à une trentaine de kilomètres de la frontière, en attente d'être inspecté par les douaniers et les gardes-frontières ukrainiens, qui sont arrivés sur place.

Alexandre Zakhartchenko a également affirmé que les rebelles avaient lancé une contre-offensive contre les forces gouvernementales et qu'un "couloir entre Donetsk et Lougansk existe d'ores et déjà".

"En trois jours de combat, nous avons détruit beaucoup de matériel militaire ennemi et tué beaucoup de soldats. (...) Nous avons une route directe jusqu'à Lougansk", a-t-il indiqué.

"L'étape suivante sera la levée du blocus de Lougansk. Je pense que ce sera effectif dès ce soir. Le blocus de Lougansk n'existera plus", a ajouté le chef rebelle.

pop/sym

PLUS:hp