NOUVELLES

Argentine: des détenteurs d'obligations en euros font appel du gel des paiements

15/08/2014 05:18 EDT | Actualisé 15/10/2014 05:12 EDT

Des détenteurs d'obligations argentines, libellées en euros, ont indiqué vendredi qu'ils allaient faire appel de la décision d'un juge new-yorkais de geler tout remboursement tant que le pays n'honore pas une créance détenue par deux fonds dits "vautours"

Les avocats des détenteurs de ces titres ont indiqué devant un tribunal de New York qu'ils demanderaient à la cour d'Appel de renverser la décision du juge Thomas Griesa.

Celui-ci a gelé le remboursement des créances de l'Argentine, dont le paiement des euro-obligations, tant que Buenos Aires n'a pas honoré une créance de 1,3 milliard de dollars aux fonds américains NML et Aurelius, spécialisés dans le rachat de dettes à risque.

Ces deux fonds, souvent qualifiés de "vautours", n'ont pas voulu participer à la renégociation de la dette du pays comme l'ont fait 92% de ses créanciers. Ils ont poursuivi en justice Buenos Aires pour récupérer la totalité de ce qui leur est dû.

Le juge Griesa leur a donné raison en ordonnant au pays de les payer avant d'honorer ses autres échéances.

En conséquence, le 30 juillet, l'Argentine a été poussée au défaut de paiement n'ayant pas pu honorer une dette de 539 millions de dollars qui arrivait à échéance.

Les détenteurs d'euro-obligations estiment que M. Griesa n'est pas compétent au regard de leurs titres et que leur remboursement ne peut être gelé.

L'Argentine et les fonds "vautours" ont tenté en vain jusqu'ici de trouver un compromis.

Un groupe de grandes banques composé des américaines JPMorgan Chase et Citigroup, de la britannique HSBC et de l'allemande Deutsche Bank a de son côté entrepris des discussions avec NML et Aurelius pour leur payer la dite créance.

Mais les négociations ont échoué.

"Aucune des propositions que nous avons reçues n'était vraiment acceptable", avait déclaré Aurelius Capital Management.

bur-pmh/vmt/lo/gde

JP MORGAN CHASE & CO

CITIGROUP

HSBC HOLDINGS

DEUTSCHE BANK

PLUS:hp