NOUVELLES

USA: la Maison Blanche pas toujours au courant de la fourniture d'armes à Israël (presse)

14/08/2014 07:43 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

Israël a reçu le mois dernier des armes en provenance du Pentagone sans l'accord de la Maison Blanche ou du département d'Etat, a rapporté le Wall Street Journal jeudi.

Les dirigeants américains, Barack Obama en tête, ont tenté de pousser Israël à la retenue dans son opération militaire à Gaza et ils ont essayé de resserrer le contrôle sur l'envoi d'armes à Israël, selon le quotidien, qui cite des responsables américains et israéliens.

Mais des armes ont malgré tout été livrées, ce qui illustre en l'occurrence le manque d'influence du gouvernement américain sur le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, ajoute le Wall Street Journal, citant là aussi des responsables des deux pays.

La porte-parole du département d'Etat Marie Harf a reconnu que l'administration américaine observait de près ses expéditions d'armements vers Israël tout en soulignant que "ça n'a rien d'inhabituel".

"Etant donné la crise à Gaza, il est normal que les agences prennent des précautions supplémentaires pour contrôler les livraisons", a-t-elle relevé.

"Les Etats-Unis ont un engagement irrévocable envers la sécurité d'Israël. Aucun pays n'a fait davantage que les Etats-Unis pour soutenir cette sécurité", a-t-elle poursuivi.

De son côté, le porte-parole du Pentagone, le contre-amiral John Kirby, a relevé qu'il "existe un processus de gestion des ventes d'armes à Israël. C'est un processus que nous surveillons en permanence, que nous passons en revue en permanence".

"Assurément, étant donné la forte accélération des opérations menées par les forces israéliennes en ce moment, tandis qu'elles se défendent contre le Hamas, (...) ce processus continue de nécessiter une évaluation et une surveillance", a-t-il expliqué, sans autre détail.

Selon le WSJ, les dirigeants américains, au lieu de jouer leur rôle habituel de médiateurs, en sont réduits au rôle de spectateurs alors que l'armée israélienne et le Hamas s'affrontent.

Le quotidien rapporte que Barack Obama et Benjamin Netanyahu ont eu un entretien téléphonique particulièrement tendu mercredi.

M. Netanyahu a "poussé l'administration Obama de côté", mais il veut malgré tout des assurances américaines en l'échange d'un accord de long terme avec le Hamas, ajoute le journal, citant des sources américaines.

Israéliens et Palestiniens ont à nouveau cessé le feu dans la bande de Gaza jeudi, après que la fragile trêve a failli voler en éclats, confirmant la menace persistante d'une reprise des combats à tout moment malgré les efforts diplomatiques en cours.

dw/bdx/elm/vog

PLUS:hp