NOUVELLES

Mort d'un jeune Noir: la police de l'Etat du Missouri relève la police locale

14/08/2014 05:04 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

La police de l'Etat du Missouri (centre des Etats-Unis) va prendre le contrôle de la sécurité dans la ville de Ferguson, qui connaît des émeutes depuis cinq jours après qu'un policier local a tué un jeune Noir dans des circonstances controversées.

"Maintenant ça ressemble à une zone de guerre et ce n'est pas acceptable. Nous allons devoir nous serrer les coudes pour rebâtir la confiance et aider cette communauté à retrouver son équilibre", a déclaré le gouverneur Jay Nixon, qui s'est rendu sur place pour la première fois depuis le début des manifestations.

Le gouverneur a désigné le chef de la police de la route du Missouri --qui aux Etats-Unis est une police dépendant de chaque état fédéré--, le capitaine Ron Johnson pour prendre en charge les opérations à Ferguson dès jeudi soir.

Le capitaine est noir et qui plus est originaire de cette ville, majoritairement afro-américaine mais dont la police est dans son énorme majorité blanche.

"J'ai grandi ici, et c'est actuellement ma communauté et ma maison", a dit le capitaine. "Et par conséquent, ça signifie beaucoup pour moi d'interrompre ce cycle de violence, et reconstruire la confiance", a-t-il précisé, ajoutant qu'il irait lui-même sur le terrain jeudi soir.

Les tensions, qui ont ravivé le spectre du racisme aux Etats-Unis, sont apparues après la mort de Michael Brown, un jeune homme noir abattu par un policier blanc samedi dernier dans cette ville de la banlieue de Saint-Louis.

Les récits sur les circonstances du décès diffèrent. Selon un témoin, Michael Brown, qui allait rendre visite à sa grand-mère et n'était pas armé, marchait dans la rue quand un agent de police s'en est pris à lui et l'a abattu alors qu'il avait les mains en l'air.

Selon la police, Michael Brown a été tué après avoir agressé un policier et tenté de lui dérober son arme.

Le président Barack Obama avait lancé dans la matinée un appel au calme et demandé aux forces de l'ordre de faire preuve de retenue, mettant en garde ces dernières contre "un usage excessif de la force lors de manifestations pacifiques".

elm/vog

PLUS:hp