NOUVELLES

Grand Prix de République tchèque: Marquez à un pas d'un record d'Agostini

14/08/2014 05:52 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

L'Espagnol Marc Marquez (Honda), qui a empoché à Indianapolis sa dixième victoire en autant de courses du Championnat du monde MotoGP, tentera de signer sa onzième victoire d'affilée, synonyme de nouveau record, dimanche lors du Grand Prix de République tchèque à Brno.

Si le champion du monde en titre réussit son pari, il deviendra le premier dans la catégorie reine de la moto à gagner 11 fois d'affilée la même saison. Il dépasserait l'Italien Giacomo Agostini, légende vivante du sport moto, qui n'a jamais fait mieux que dix victoires consécutives au cours d'une même saison dans la catégorie reine, en 1968, 1969 et 1970.

Pour le nombre total de victoires d'affilée, "Ago" demeure cependant largement en tête avec 20 succès de suite, mais sur deux saisons, 1968 et 1969.

"Je pense que (Marquez) est capable de gagner toutes les courses de la saison", a d'ailleurs estimé Agostini, 72 ans, interrogé par le journal sportif italien Gazzetta dello Sport.

Au cas où le jeune prodige espagnol passerait encore en tête la ligne d'arrivée à Brno , et tout autre résultat serait une grosse surprise, il deviendrait seulement le 4e pilote de l'histoire à gagner 11 courses la même saison.

- Tenant du titre -

C'est l'Australien Mick Doohan qui détient toujours le record avec 12 triomphes en 1997, suivi d'Agostini, 11 victoires en 1972, et de l'Italien Valentino Rossi, également 11 victoires, en 2002 et 2005. Des séries à chaque fois interrompues cependant.

Grâce à son sans-faute impressionnant, Marquez tient bien sûr fermement les rênes du classement général du Championnat du monde 2014, avec 250 points au compteur.

"L'objectif, c'est de se battre pour la victoire, comme toujours", a-t-il déclaré, avant de venir défendre son titre en République tchèque.

"Le circuit de Brno ne figure pas parmi mes favoris, mais je l'aime quand même. Il s'agit de l'une des meilleures courses de l'année, les tribunes sont toujours pleines", a-t-il confié à la presse, après quelques tests récents sur le circuit tchèque.

Déjà vainqueur deux fois à Brno, en MotoGP donc en 2013, et en Moto2 l'année précédente, Marquez bénéficie d'une confortable avance de 89 points sur Dani Pedrosa, son compatriote et coéquipier chez Repsol Honda.

La troisième place au classement général appartient à l'Italien Valentino Rossi (Yamaha, 157 points), adulé des gradins locaux grâce à ses cinq victoires à Brno dans la catégorie reine.

- Soucis financiers -

Baptisé du nom du premier président de la Tchécoslovaquie, Tomas Garrigue Masaryk (1850-1937), le circuit de Brno (5.403 m, 6 virages à gauche, 8 à droite), a été inauguré en 1987 et modifié en 1996, l'ancien tracé étant jugé trop dangereux.

Les préparatifs de ce Grand Prix ont été marqués par d'importants soucis financiers des organisateurs locaux, et une incertitude autour de sa prochaine édition. Des négociations entre les responsables du circuit et ceux de la société Dorna Sports, promoteur et organisateur du Championnat du monde du MotoGP, sont attendues ce week-end, en marge de la compétition.

"J'espère que la tradition se poursuivra, ce serait bon pour Brno et pour le Championnat du monde", a déclaré Marquez, cité par le journal tchèque Sport.

Grâce à sa situation géographique dans le sud-est de la République tchèque, ce circuit attire non seulement les fans tchèques mais aussi un bon nombre de spectateurs d'autres pays d'Europe centrale (Allemagne, Autriche, Hongrie, Pologne, Slovaquie).

L'an dernier, 222.710 spectateurs avaient assisté au Grand Prix tchèque, entre vendredi et dimanche.

La météo prévoit pour les jours qui viennent un temps variable, avec de la pluie et mêmes des orages.

jma/sw/ol/gv

PLUS:hp