NOUVELLES

Centrafrique: le nouveau Premier ministre prend ses fonctions

14/08/2014 02:21 EDT | Actualisé 14/10/2014 05:12 EDT

Le nouveau Premier ministre centrafricain Mahamat Kamoun a pris officiellement ses fonctions jeudi à Bangui, où il poursuivait ses tractations pour former un nouveau gouvernement élargi, a constaté le correspondant de l'AFP.

La cérémonie de passation de pouvoir a eu lieu en fin d'après-midi à la primature, en présence du Premier ministre sortant André Nzapayéké.

"Il n'y aura pas de chasse aux sorcières", a notamment déclaré dans une brève allocution M. Kamoun, à l'attention des membres de l'ancien cabinet.

Il a réaffirmé son intention de travailler dans la lignée de la feuille de route de la transition déjà mise en oeuvre par son prédécesseur.

Mahamat Kamoun avait été nommé dimanche par la présidente de transition Catherine Samba Panza. Spécialiste des finances, conseiller de Mme Samba Panza, M. Kamoun a été directeur général du Trésor sous la présidence de François Bozizé (renversé en mars 2013) et directeur de cabinet de Michel Djotodia, le chef de l'ex-coalition rebelle Séléka à dominante musulmane, au pouvoir entre mars 2013 et janvier 2014.

Le nouveau Premier ministre aura pour difficile mission de relancer la transition politique en panne, et de tenter d'obtenir l'application d'un très fragile accord de cessez-le-feu signé fin juillet à Brazzaville sous la pression internationale entre l'ex-Séléka et les milices anti-balaka majoritairement chrétiennes.

Dans la foulée de cet accord, le futur gouvernement devrait compter des représentants des groupes armés, ex-Séléka et anti-balaka.

L'ex-coalition rebelle a cependant prévenu qu'elle ne participerait pas au futur gouvernement, son avis n'ayant "pas été pris en compte" par la présidente pour désigner le nouveau Premier ministre.

Mme Samba Panza s'est rendue jeudi à Brazzaville, officiellement pour y participer aux célébrations de la fête nationale, selon une source à la présidence. Sur place, elle devrait rencontrer le président congolais Denis Sassou Nguesso, médiateur dans la crise centrafricaine.

acp/hba/sd

PLUS:hp