NOUVELLES

Soudan: le bilan des inondations s'élève à 77 morts (officiel)

13/08/2014 12:26 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

Les inondations et pluies torrentielles qui touchent le Soudan depuis le mois dernier ont fait 77 morts et 227 blessés, a annoncé mercredi le ministère de la Santé.

La plupart des victimes ont souffert de fractures ou de blessures causées par l'effondrement de leur habitation, selon le département des urgences du ministère.

Les intempéries ont causé des dégâts affectant 36.000 familles dans 15 provinces, selon la même source, surtout celles de Khartoum, de Kassala, du Darfour-Nord et du Nil-Blanc.

Et les autorités s'attendent à une nouvelle augmentation du niveau des eaux du Nil en raison des intempéries, a indiqué l'agence officielle Suna.

Selon l'Office des Nations unies pour la Coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui dit se fonder sur des chiffres d'ONG locales, plus de 126.000 personnes ont été touchées par les pluies torrentielles et les inondations depuis juillet.

Le 5 août, le ministre de l'Intérieur avait fait état de 39 morts, dont 17 dans l'Etat de Khartoum, et de milliers d'habitations détruites en raison notamment de l'augmentation du niveau du Nil bleu dans la capitale.

Le ministre de l'Eau, Mouattaz Moussa Abdallah Salim, avait prévenu qu'une nouvelle hausse du niveau du fleuve "pourrait causer de nouvelles inondations", en cette saison des pluies qui doit durer jusqu'à la mi-octobre.

Des habitants se sont plaints de la lenteur dans la fourniture d'abris d'urgence notamment, mais le gouverneur de la province de Khartoum Abdel Rahmane Al-Khidir a assuré que "toutes les familles affectées" avaient désormais reçu des tentes et de l'aide.

Le parti d'opposition Réforme maintenant a appelé au limogeage de M. Khidir, l'accusant d'avoir "complètement échoué dans la mise en place de solutions face aux crises liées aux pluies qui se répètent chaque année".

M. Khidir a indiqué pour sa part que les autorités avaient commencé à construire il y a deux ans un système de drainage de 2.200 kilomètres, dans le cadre d'un plan de sept ans visant à prévenir les inondations.

En août 2013, elles avaient fait 50 morts.

str/feb/cbo

PLUS:hp