NOUVELLES

Sierra Leone: décès d'un 2e responsable de la lutte anti-Ebola

13/08/2014 10:06 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

Un deuxième responsable médical de la lutte contre l'épidémie d'Ebola en Sierra Leone est décédé après avoir contracté le virus mortel, a-t-on appris mercredi de sources officielles.

Le docteur Modupeh Cole, un médecin-chef réputé du pays qui travaillait à l'hôpital Connaught de Freetown, avait été transporté le 9 août vers le centre anti-Ebola de Kailahun (est), qui a annoncé son décès.

"C'est vrai, et nous en sommes tous très, très attristés", a confirmé à l'AFP le docteur Brima Kargbo, chef des services de santé du pays.

Le docteur Cole était "une influente sommité dans le secteur médical du pays et il a grandement contribué à la lutte contre Ebola", a-t-il ajouté.

Le vice-ministre de l'Information, Theo Nicol, a salué la mémoire du médecin décédé qui, a-t-il dit à l'AFP, était "un pilier" dans sa profession.

Il a appelé les agents de santé à ne pas être découragés par la nouvelle et à rester mobilisés face à la flambée de l'épidémie.

Le personnel de l'hôpital de Connaught à Freetown a observé une minute de silence en la mémoire du Dr Cole.

"La famille est effondrée (...). Il était vraiment dévoué à son travail, et sauver des vies était une de ses ambitions", a témoigné une proche, Cynthia Thomas.

Le docteur Modupeh Cole, un quinquagénaire, est le deuxième responsable médical de Sierra Leone mort d'Ebola, après le docteur Omar Khan, unique spécialiste en virologie du pays, décédé le 29 juillet dans un centre de traitement anti-Ebola dans l'Est où il avait été transféré.

Le gouvernement a qualifié le docteur Khan de "héros national" et salué son "formidable sacrifice" pour le pays.

Selon les autorités sanitaires, au total 24 médecins et infirmiers ont été placés en quarantaine après avoir traité des patients d'Ebola ou été exposés à des risques de contracter le virus.

En Sierra Leone, ont été recensés 730 cas (confirmés, probables ou suspects) d'Ebola, parmi lequels 315 personnes sont mortes. Au total l'épidémie a fait plus d'un millier de morts dans les quatre pays d'Afrique de l'Ouest affectés, selon le dernier bilan.

rmj-cs/tmo

PLUS:hp